La menace cyclonique se précise pour l’île de St-Brandon qui pourrait passer en alerte ce soir ou demain matin. C’est ce qu’indique la station météorologique de Vacoas qui est sur le qui-vive. La forte tempête tropicale s’est intensifiée en cyclone tropical depuis tôt ce matin. Son passage au plus près de l’île est attendu ce vendredi.
À 10 heures, le centre d’Imelda était situé à 200 km au sud-est d’Agalega, soit au plus près de l’île qui a été témoin d’une bonne pluviosité (64 mm) enregistrée à 4 heures ce matin. Les bandes nuageuses ont commencé à toucher l’île d’Agalega (avec des pluies concentrées autour d’un rayon de 200 km de son centre) depuis hier. St-Brandon est également affectée, le cyclone évoluant à 10 heures au nord-nord-ouest de l’île.
Selon le pointage de 10 h 30, Imela était situé aux points 12.0 ° Sud et 58,3 ° Est, soit à 900 km de la côte Nord de Maurice. Le cyclone tropical maintient un déplacement d’ouest-sud-ouest à une vitesse de 13 km/h. À ce stade, il ne représente pas une menace pour Maurice pour les prochaines 48 heures, selon la Météo.
Pour l’heure, St-Brandon est sous la menace d’Imelda avec des vents autour de son centre moyennant les 165-175 km/h. D’ailleurs, l’île devrait passer en alerte cyclonique ce soir ou tôt demain matin. Le système devrait passer au plus près de St-Brandon vendredi.
Si jusqu’ici Imelda a maintenu une direction générale d’ouest, un fléchissement de sa trajectoire vers le sud rapprocherait le système de Rodrigues et de Maurice. Cela devrait se préciser demain, explique Prem Goolaup, Acting Assistant Director de la station Météo.
Les modèles de prévisions météorologiques abordent ce système avec beaucoup de vigilance car tout devra se jouer aussitôt qu’Imelda entamera sa descente vers le sud. À ce stade, la station météorologique de Vacoas privilégie une trajectoire sud-est à compter du 13 avril mais cette prévision est de mise pour les 48 heures, car tout peut changer, fait comprendre Prem Goolaup. Il convient de souligner que les conditions environnementales sont favorables à une intensification d’Imelda.