Photo illustration

Les Mauriciens, désirant se rendre en visite en Europe devront se munir de l’autorisation ETIAS (European Travel Information Autorisation System) à compter de 2021. Ce système européen d’information et d’autorisation de voyage est en effet un programme d’exemption de visa, qui a pour objectif de « renforcer les frontières de l’espace Schengen en vérifiant, à l’avance, les données des voyageurs avant qu’ils ne soient autorisés à entrer dans la zone ».

Les voyageurs de l’un des 60 pays éligibles devront remplir la demande en ligne et obtenir une dispense ETIAS approuvée avant d’entrer dans l’un des pays Schengen.
Cette procédure est comparable à l’exemption du ESTA que de nombreux ressortissants de nombreuses nationalités doivent obtenir avant de voyager aux États-Unis.
ETIAS EU est considéré comme un programme d’exemption de visa, car, contrairement aux visas conventionnels, il ne sera pas nécessaire de se rendre physiquement dans une ambassade ou un consulat. L’ensemble du processus pourra se faire en ligne par les voyageurs potentiels. Selon les informations officiellement communiquées à ce stade, il y a actuellement 60 nationalités qui devront demander une dispense de visa ETIAS, bien que d’autres pays pourraient être ajoutés à la liste à l’avenir.

Beaucoup de ces nationalités peuvent actuellement se rendre dans l’espace Schengen sans visa, mais cela changera lorsque ETIAS sera mis en œuvre à partir de 2021. De ce fait, les citoyens des pays non éligibles devront demander un visa Schengen Europe pour entrer dans la région. Par conséquent, il existe également différents types de visas disponibles pour les personnes qui souhaitent étudier ou travailler en Europe. L’autorisation ETIAS n’a pas été conçu à ces fins.

L’ETIAS a commencé sa mise en œuvre progressive depuis sa proposition en 2016, et continuera de le faire jusqu’à son introduction prévue en tant que condition obligatoire pour voyager en Europe en 2021. Le développement progressif de ce système européen fait de 2020 la dernière année où les voyageurs éligibles pourront visiter l’Europe sans ETIAS. On s’attend donc à ce qu’un grand nombre de touristes profitent de la dernière année avant l’entrée en vigueur du document de voyage obligatoire.