BlueLife Limited, société cotée sur le second marché de la Bourse de Maurice, a terminé le premier semestre de son exercice financier 2015 avec des pertes de Rs 200,7 millions, un résultat attendu par la direction. L’exécution d’un plan de restructuration et de retour vers des résultats positifs est en cours.
BlueLife Limited a enregistré un chiffre d’affaires de Rs 378,7 millions sur la période janvier-juin 2015 par rapport à Rs 819,9 millions pour la période correspondante de l’année dernière. Le deuxième trimestre de 2015 a également été marqué par une chute des revenus (de Rs 426,2 millions à Rs 143 millions) alors que les pertes après-impôt se sont accrues, passant de Rs 22,3 millions à Rs 134,2 millions, gonflant ainsi les pertes semestrielles à Rs 200,7 millions, contre Rs 51,7 millions pour la même période de 2014.
La direction du groupe explique que cet accroissement des pertes est dû à la mauvaise performance du segment « Hotel » du groupe, celui-ci affichant une contribution négative de Rs 117,8 millions. Cette contre-performance est attribuable en partie à la basse saison touristique ainsi qu’au retrait de Centara en tant qu’opérateur des hôtels de BlueLife Limited. L’arrivée d’un nouveau gestionnaire des hôtels, Rezidor Hotels APS, est annoncée pour le 1er septembre et les établissements seront placés sous la marque Radisson Blu. « Rezidor’s international network and deep hotel experience is expected to gradually improve the results for the hotel cluster, with full benefits expected to be derived during the course of 2016 », indique la direction.
Pour ce qui est du segment « Complexes résidentiels », on annonce le lancement de nouveaux projets IRS pour le second semestre de l’année ainsi que la vente de 25 unités en juillet 2015 dans le cadre du dernier projet de développement de construction résidentielle. Les revenus provenant de la vente de ses unités figureront dans les comptes du troisième trimestre 2015 alors que les coûts liés à l’investissement infrastructurel et la livraison ont été comptabilisés dans les comptes au 30 juin dernier.
Faisant état du plan de restructuration de la société, la direction de BlueLife Limited annonce que les actionnaires de référence, notamment GML Ineo Ltée et Actis Paradise Jersey Limited, ont injecté des capitaux additionnels sous forme de prêts, les créanciers du groupe ayant aussi apporté leur soutien.