Mara Delta Property Holdings Ltd, premier fonds immobilier africain coté sur les marchés boursiers de Maurice et de Johannesburg, change de nom. Il sera désormais connu sous l’appellation Grit Real Estate Income Group Limited. La direction a dévoilé jeudi, à l’hôtel Le Labourdonnais, Port-Louis, la nouvelle identité visuelle de l’entreprise qui ambitionne une consolidation de son portefeuille d’actifs immobiliers tant à Maurice que dans la région.
« Le nouveau positionnement de la marque cadre avec l’esprit entrepreneurial, la détermination du groupe et ses ambitions de croissance en Afrique. Nous voulons renforcer son rayonnement au plan international », a déclaré Bronwyn Corbett, Chief Executive Officer (CEO) de Grit à cette occasion. Le groupe, a-t-elle indiqué, a connu une croissance forte ces dernières années et a mis en place des objectifs de croissance encore plus audacieux pour le court terme, dont son inscription à la Bourse de Londres. Bronwyn Corbett a annoncé que le groupe a récemment levé 121 millions de dollars américains sur le marché en vue de financer ses acquisitions. « Cela portera notre portefeuille d’actifs à plus de USD 600 millions. Grit a pour objectif de proposer un portefeuille de dimension internationale à ses investisseurs, tout en renforçant la crédibilité et l’authenticité de l’Afrique », a-t-elle laissé entendre. Basé à Grand-Baie, Grit a constamment augmenté ses investissements à Maurice. Le Barclays Building à Ébène a été sa première acquisition dans le pays. Le groupe détient aussi une participation à hauteur de 44,4 % dans une société propriétaire des murs de trois hôtels quatre étoiles du groupe Beachcomber, à savoir Le Victoria, Le Canonnier et Le Mauricia. Il jouit de la pleine propriété d’un hôtel quatre étoiles de LUX* Resorts & Hotels (Tamassa). Environ 21 % du portefeuille d’actifs immobiliers de Grit se trouve à Maurice. Ces actifs sont loués à des opérateurs spécialisés et Grit n’a pas une exposition directe aux risques.
Selon la direction, Grit est perçu comme un fonds de placement à faible risque comparativement à d’autres en Afrique, en raison de la qualité de ses locataires, notamment Barclays, Beachcomber, LUX*, Vodacom, Anadarko, Carrefour et BP, de ses contrats de location à long terme, mais aussi du fait que la plupart de ses clients paient en dollars américains ou en euros. Outre Maurice, le groupe est très présent dans un certain nombre de pays africains (Kenya, Mozambique, Maroc et Zambie) et compte bien étendre ses services à d’autres marchés porteurs.
« Nous sommes fiers de notre partenariat avec des groupes hôteliers de renom, à savoir Beachcomber et LUX* Resorts & Hotels. Nous espérons que cela nous ouvrira de nouvelles opportunités pour d’autres acquisitions, mais aussi que cela générera des fonds pour ces opérateurs. L’environnement socio-économique de Maurice en fait une plateforme idéale pour attirer de potentiels investisseurs et nous aimerions aider dans le développement du secteur de l’immobilier local », a souligné Bronwyn Corbett.
Selon cette dernière, les levées de fonds constituent le principal axe d’intervention de Grit. « Nous travaillons actuellement avec neuf banques différentes, dont AfrAsia et la State Bank of Mauritius, qui sont des partenaires très précieux. Maurice est bien positionnée car elle accueille un grand nombre de banques de renommée internationale et d’entreprises du global business. De ce fait, le pays abrite un grand nombre de fonds axé sur l’Afrique, ce qui rend la levée de capitaux plus intéressante », ajoute la CEO.
La direction de Grit soutient, par ailleurs, que l’entreprise veut jouer un rôle important en Afrique et compte pour cela prendre appui sur la plateforme financière, le cadre légal et les compétences disponibles à Maurice.