Malgré les différentes condamnations par les Assises de ressortissants français pour des délits d’importation de Subutex, le trafic continue de plus bel. Jeudi après-midi, un coiffeur français, âgé de 26 ans, venant de l’île de la Réunion, a été appréhendé sur la plage de Pereybère avec dans son sac une importante quantité de Subutex destinée au marché local. La valeur marchande de la drogue est estimée à Rs 1,6 million.
Si Yvan François Agathina a pu déjouer le contrôle au Sir Seewoosagur Ramgoolam International Airport en traversant la douane avec 655 tablettes de Subutex dans ses bagages, il a été vite rattrapé par les limiers de la Metropolitan ADSU à peine trois heures après son débarquement. Le suspect avait débarqué à Maurice, jeudi à 13 heures 15, sur le vol venant de l’île de la Réunion, MK 0219. Et à 16 heures 30, il était appréhendé par l’ADSU dans les toilettes de la plage publique de Pereybère avec sa cargaison de drogue dans un sac à dos.
En principe, François Agathina devait descendre au Casa Florida dans le Nord pour des vacances. Suivant des instructions reçues du commanditaire de la cargaison, le passeur devait se rendre presque tout de suite dans les parages des toilettes de la plage publique. Mais il ne savait que des membres de l’ADSU étaient en filature sur place sur la base de Tip Off d’un informateur.
L’escouade de l’ADSU ne devait avoir aucune difficulté à le répertorier tant le coiffeur français affichait une démarche des plus suspectes. Dans un premier temps, il avait pris place sur une des banquettes sur la plage avec un sac à dos. Puis il s’est dirigé vers les toilettes et c’est à ce moment-là que les hommes du commissaire de police adjoint, le DCP Vinod Appadoo allaient passer à l’action. Une fouille corporelle ne devait rien donner.
Mais un sac en plastique avec l’inscription Aelia Duty Free contenant une chaussette allait retenir l’attention des officiers de l’ADSU. 655 tablettes de Subutex enveloppées dans du papier transparent y avaient été placées soigneusement. Le suspect, qui a été placé en état d’arrestation, a confirmé que les stupéfiants étaient destinés au marché local. La valeur marchande est de Rs 1 637 500. Une perquisition dans la chambre qu’il avait réservée fut vaine.
Yvan François Agathina a comparu, hier, devant le tribunal de Grand-Port pour le délit provisoire de Drug Dealing with Aggravating Circumstances – Importation of Dangerous Drug (Buprenorphine) with an averment of Trafficking. Il a été reconduit en cellule policière à Line Barracks Detention Centre jusqu’au 14. Les services consulaires de l’ambassade de France ont été approchés par la direction générale de l’ADSU pour la confirmation formelle de l’identité du suspect, coiffeur de son état et habitant le complexe St-Exupéry à Saint-Denis.
L’enquête de l’ADSU suit son cours.