Hans Manthir Ballah, 37 ans, sur qui pèse une accusation provisoire d’importation de drogue dangereuse (psychotropes), a finalement obtenu la liberté conditionnelle presque deux semaines après son arrestation à l’aéroport par une équipe de l’Anti Drug and Smuggling Unit (ADSU).
Le neveu du Secretary to the Cabinet et chef de la fonction publique, et proche par alliance aux Jugnauth, Hans Manthir Ballah, a obtenu hier la liberté conditionnelle. Il y a deux semaines, il avait été arrêté avec des médicaments suspectés d’être des psychotropes par une équipe de l’ADSU à sa descente d’avion. Hans Manthir Ballah a passé la majeure partie de son incarcération au Detainee Ward de l’hôpital Jawaharlal Nehru de Rose-Belle et à l’hôpital de la prison de Beau-Bassin. Il devait se présenter au tribunal de Mahébourg dans le courant de la journée pour compléter les formalités de sa caution. Le magistrat Vignesh Ellayah, siégeant à la Bail and Remand Court de Port-Louis, a rendu sa décision vers 14 heures hier en accédant à la motion présentée par Me Kishore Pertab, qui défend les intérêts de Hans Ballah. Ce dernier devra également se présenter au poste de police le plus proche de chez lui chaque samedi entre 6 heures et 18 heures pour signaler sa présence.
La police avait objecté à ce que Hans Manthir Ballah puisse obtenir la liberté sous caution. L’inspecteur Dabydin de l’ADSU avait soutenu en cour que le suspect a commis un délit grave et qu’il avait déjà été arrêté pour une affaire de drogue. Ainsi, la police a estimé qu’il pourrait récidiver et même quitter le pays. La défense a souligné qu’Hans Ballah a été condamné à une amende en 2008 pour ce délit de drogue qu’évoque la police. Par ailleurs, Me Kishore Pertab a argué que les psychotropes saisis par l’ADSU sont « utilisés par son client comme médicaments ». Il a ajouté que le directeur avait en sa possession des prescriptions médicales avant de quitter Maurice.
Hans Ballah, copropriétaire de plusieurs chevaux au Champ-de-Mars, avait débarqué à Plaisance en provenance de Dubaï le 19 avril. Il a emprunté le Red Channel où un douanier de la Custom Anti Narcotic Section l’avait interpellé pour une fouille de ses bagages. En passant à la loupe son sac à main, le douanier a découvert que celui-ci contenait plusieurs comprimés.
Soupçonnés d’être des psychotropes, ces comprimés ont été mis sous scellés, et une équipe de l’Anti Drug and Smuggling Unit, sous la responsabilité du Detective Inspector Dominique, a informé Manthir Hans Ballah qu’il était en état d’arrestation. Il a été conduit au poste de police de Rivière-des-Anguilles pour passer la nuit en cellule. Mais, comme il ne se sentait pas bien, Manthir Hans Ballah a été transporté à l’hôpital Jawaharlal Nehru de Rose-Belle.