Des voitures suspectées d’avoir été importées illégalement ont été découvertes dans des conteneurs à Mer Rouge lundi. Deux d’entre elles avaient été rapportées volées en Afrique du Sud. C’est Chandan Ramputty, un habitant de Lallmatie de 29 ans, qui est suspecté d’en être l’importateur. Il a été placé en détention policière sous une charge provisoire de “forgery”, soit de falsification.
Suivant des informations, les officiers de la brigade antidrogue ont intercepté Chandan Ramputty, alias Kushal, un habitant de Lallmatie âgé de 29 ans, lundi à l’aéroport de Plaisance. Celui-ci avait fait le trajet de Durban à Maurice sur le vol MK 846 et rentrait au pays en compagnie de sa femme et sa jeune soeur. Aidés de l’ADSU de l’aéroport, les officiers de la brigade antidrogue de la division métropolitaine ont fouillé les bagages des trois individus. Plusieurs documents suspectés d’avoir été falsifiés ont été découverts dans les affaires de Chandan Ramputty. Bien que rien de compromettant n’ait été trouvé dans les bagages de sa femme et de sa soeur, ils ont tous trois été conduits jusqu’au quartier général de l’ADSU pour y être interrogés.
Cet exercice a mené les enquêteurs de l’ADSU jusqu’au Freeport de Mer Rouge. Avec la collaboration d’officiers de la douane, un conteneur a été ouvert et deux voitures de luxe y ont été découvertes, une BMW 320i blanche et une BMW 335 bleue. Après vérification, ces deux véhicules avaient été rapportés volés en Afrique du Sud. Cependant, ce ne sont pas les deux seuls véhicules importés par le suspect. Deux autres voitures ont ainsi été trouvées dans un autre conteneur, une Range Rover blanche et une Opel Meriva grise. Une enquête est en cours afin de déterminer si celles-ci ont également été volées et si les papiers des deux derniers véhicules mentionnés sont en règle, contrairement aux deux BMW saisies.
La femme et la soeur du suspect ont été autorisées à rentrer chez elles tandis que Chandan Ramputty demeure en détention policière. Une charge provisoire de falsification (Forgery) a été logée contre lui. L’enquête se poursuit.