Du ciment pakistanais, de marque Lucky Cement, est en vente depuis quelques semaines sur le marché mauricien grâce à une initiative conjointe de cette entreprise pakistanaise et de Nitam Investment, une compagnie locale. La première cargaison de ce ciment, arrivée à Maurice il y a quelques semaines dans des sacs en polyéthylène de 50 kg, est aussi disponible à Rodrigues.
« Nous sommes en contact avec les entrepreneurs et constatons que le retour est positif », déclare Amil Emamdin, directeur de Nitam Investment. « Le ciment arrivant dans des sacs en polyéthylène, il reste en poudre pendant plus longtemps, voire au-delà de trois mois. » De plus, ajoute-t-il, le prix fixé à Rs 205 le sac de 50 kg aide à réduire les coûts de construction.
Dans un deuxième temps, déclare le directeur de Nitam Investment, cette entreprise exportera du ciment vers les pays membres de la COMESA et de la SADC, en sus des autres îles de l’océan Indien. Des silos seront éventuellement construits dans le pays pour stocker ce produit à des fins d’exportations vers le continent africain. Les entrepôts se trouvent actuellement à Triolet.
Pour sa part, le représentant de Lucky Cement à Maurice, Amir Ahmed Khan, indique que son entreprise « n’est pas seulement le plus grand producteur de ciment au Pakistan, mais en est aussi le principal exportateur ». Il poursuit : « Nous produisons environ 7 millions de tonnes annuellement et exportons régulièrement vers une vingtaine de pays, dont l’Afrique du Sud, le Mozambique, la Tanzanie et le Sri Lanka. »
Commentant l’arrivée du ciment pakistanais sur le marché mauricien, le haut-commissaire du Pakistan à Maurice, Ulfat Hussain, se réjouit des « excellentes relations commerciales » avec Maurice et indique que les exportations mauriciennes vers le Pakistan ont augmenté de 16% l’année dernière. « Pour la première fois, du détergent mauricien est en vente au Pakistan et un conteneur a même trouvé son chemin en Afghanistan. Cela ne s’arrête pas là. Si vous augmentez votre capacité de production, nous pouvons mettre à votre disposition un pont entre Maurice et le Pakistan en vue de desservir les pays de l’Asie centrale. »