C’est la grogne à l’Imprimerie du Gouvernement, où dans toutes les sections, des employés feraient l’intérim à des postes depuis plus de cinq ans dans certains cas sans avoir été titularisés. Une situation que dénonce la GSEA.
« Nous avons beaucoup de postes vacants et donc un manque de personnel. Par exemple, personne n’a été nommé aux postes de Supervisor et d’Assistant Supervisor au département technique », soutient Richard Laverdure, président de la GSEA Printing Branch. « Des employés font de l’intérim à ces postes mais n’ont pas été nommés en tant que tels jusqu’à présent ». Même les postes de Government Printer et de Deputy Government Printer sont assurés de manière intérimaire. « C’est aberrant », estime le syndicaliste.
« On n’a jamais pu savoir pourquoi ces postes ne sont pas remplis de manière permanente. Le management nous a indiqué que cela se décide au niveau de la Public Service Commission (PSC) mais étant donné que la PSC n’a pas de comptes à rendre, on ne sait pas d’où vient le problème », explique Richard Laverdure. Hormis le poste d’Assistant Government Printer, qui vient d’être rempli, la nouvelle titulaire assure aussi, par intérim, le poste de Government Printer, poste au sommet de l’imprimerie.
Selon le président de la GSEA Printing Branch, « il règne une atmosphère de ras-le-bol à l’Imprimerie. Nous avons des membres du personnel qui envisagent d’aller en Cour suite à ces frustrations. En effet, il y en a qui, à l’époque, avaient été appelés à assurer l’intérim alors qu’ils avaient environ 54 ans. Aujourd’hui, ils ont environ 62 ans, ils veulent prendre leur retraite mais ne peuvent pas parce qu’ils ne sont pas titularisés ». Autre inconvénient de ceux assurant l’intérim : « Lorsqu’ils prennent leur vacation leave, ils n’ont pas droit à des allocations. »
Richard Laverdure soutient qu’« à chaque fois, on nous dit que quand le rapport du PRB sort, il y a des changements au niveau des schemes of service. Ou que le scheme a été amendé, ou que cela doit prendre au moins trois mois pour changer le scheme of duty. Mais, là, c’est long overdue ». Selon le président de la GSEA Printing branch, une quinzaine de personnes assureraient l’intérim et attendraient d’être titularisées.
Avant que le prochain rapport du PRB – qui devrait être rendu public vers la fin du mois d’octobre — ne soit publié, Richard Laverdure lance un appel « pour que les personnes concernées soient nommées au plus vite possible ».