Le ministre mentor, sir Anerood Jugnauth, a procédé hier après-midi à l’inauguration du Ram Mandir appartenant au Ramayana Centre, à New-Grove. La construction de cet édifice, conçu à la forme d’une tortue, a été entièrement financée par le gouvernement indien. La cérémonie d’hier a été l’occasion pour sir Anerood Jugnauth de transmettre un message spirituel. « La spiritualité permet de corriger les irrégularités de la vie », a-t-il déclaré dans son discours. Le ministre mentor a souligné que Ram Mandir est la culmination d’une idée soutenue par le parlement mauricien, qui a adopté la Ramayana Centre Act en juin 2001 alors qu’il était Premier ministre. « Ce centre est un bijou qui vient enrichir la riche diversité culturelle et religieuse à Maurice », a déclaré le ministre mentor.
Ce centre permettra de propager le message de Ramayana pour la promotion de la fraternité universelle. « C’est peut-être parce que je suis le chemin tracé par Ram que j’ai pu vivre aussi longtemps afin de travailler pour le pays », a ajouté sir Anerood Jugnauth. La cérémonie à laquelle participait une délégation indienne a également été marquée par la lecture de message du Premier ministre indien, Narendra Modi. Un message vidéo de Sushma Swaraj, ministre des Affaires étrangères indiennes, a également été diffusé.
Le haut-commissaire indien à Maurice, Abhay Thakur, a souligné que depuis la révision du traité de non-double imposition, « les relations entre Maurice et l’Inde se sont consolidées davantage ». Il a tenu à dissiper les inquiétudes entretenues avec l’entrée en vigueur du GAAR, en Inde. Il a aussi observé que « jamais un pays n’avait bénéficié d’autant d’aide que Maurice », citant le don indien qui permettra de financer le métro express, l’hôpital ENT, les tablettes pour les étudiants ainsi que la piste d’atterrissage et la jetée à Agaléga, avant de relever que l’octroi de la ligne de crédit de USD 500 millions s’est effectué à un taux préférentiel. Le diplomate indien a également observé que le Mandir Center permettra de réunir les Mauriciens pratiquant toutes les cultures indiennes à Maurice. Le vice-président de la République, Pillay Vyapoory, a lui aussi transmis un message en cette occasion. Il a invité la population à s’inspirer de Ramayana.