Pénible de nos jours, le transport en commun est appelé à devenir plus agréable. Ce secteur est appelé à se repenser et devrait connaître de véritables transformations. Abribus et autobus et même les gares seront renouvelés. Sur cette voie, c’est Rose-Hill Transport qui démarre. La compagnie rose-hillienne a en effet procédé jeudi dernier au lancement officiel de sa smartline. Les premiers autobus du genre, en semi-low floor, et dotés d’une application mobile, nommée «Trip Planner», desserviront dans un premier temps la ligne 1, soit le trajet entre Rose-Hill et Port-Louis, et devraient permettre aux voyageurs, qui connaîtront à l’avance les horaires de passage, de gagner 15 minutes sur le temps du voyage. Le ministre du Transport et des Infrastructures publiques, Nando Bodha, qui participait à ce lancement, a annoncé que la CNT emboîtera prochainement le pas à Rose-Hill Transport. Il a également indiqué qu’il envisage de transformer les gares routières en des centres urbains et de faire de Port-Louis une ville piétonne.
Avec le nouveau service de Rose-Hill transport, les voyageurs utilisant la ligne 1 pourront désormais jouir d’un agréable trajet. Grâce à une technologie de pointe, les nouveaux autobus desservant cette ligne, dotés du «Trip Planner», une application mobile, téléchargeable sur Google Play, leur permettront de s’informer à l’avance de l’heure prévue du passage du bus dans leur région. Ces autobus, pour lequel un tarif normal est appliqué, s’arrêteront cependant sur six arrêts seulement aux heures de pointe, soit entre 6h30 et 9h et entre 15h et 17h30, les jours de semaine. Outre qu’ils sont équipés d’un accès Wi-Fi gratuit, ces autobus sont munis d’écrans audiovisuels (Public Information System) annonçant le prochain, comme c’est également le cas sur les six arrêts sur lesquels les autobus s’arrêteront. Rose-Hill Transport envisage d’introduire prochainement un système de paiement électronique «Tap to pay». Pour cela, les voyageurs seront munis d’une carte de transport avec une puce électronique.
Vraie                alternative
Le service smartline sera étendu sur les lignes 174 et 145 dans peu de temps, indique Sidharth Sharma, Managing Director de Rose-Hill Transport. La compagnie attend les retombées de ce service avant de s’embarquer dans cette deuxième phase. Dans une déclaration à la presse, le Managing Director de Rose-Hill Transport indique que sa compagnie «continue d’innover pour améliorer le transport public mauricien. Nous sommes en train d’aider à la mise en place d’un mode de transport public de qualité internationale. Avec ce lancement, nous espérons également offrir aux traditionnels utilisateurs de voitures une vraie alternative de déplacement à travers l’île». Ce qui réjouit le ministre du Transport et des Infrastructures publiques qui estime que «le meilleur moyen de combattre la congestion routière à Maurice est d’offrir un service de transport public de qualité». Dans cette optique, il annonce que la compagnie nationale de Transport (CNT) procédera également bientôt au lancement de sa première smartline entre Quatre-Bornes et Curepipe. 20 nouveaux autobus devraient entrer en opération en décembre alors que le renouvellement de la flotte de la CNT est aussi au programme au cours des cinq prochaines années.
Nando Bodha estime, d’autre part, nécessaire que «l’ensemble des infrastructures routières soit revu. Il annonce ainsi son intention de transformer les gares routières en des centres urbains, avec des «malls» et autres «food courts»
Dans le but de décongestionner la capitale, Nando Bodha compte introduire des rues piétonnes après l’élimination des aires de stationnement actuels qui seront installées en dehors du centre-ville. «Il faut rendre la ville aux citoyens. Les villes ont été aménagées par rapport à l’automobile . Or, cela doit être en fonction des citoyens. Nous envisageons d’avoir de grandes rues piétonnes. Les personnes arriveront dans le centre-ville par autobus ou à pied. Pour cela, il faut rehausser notre service de transport public», dit-il.