Le service de dédicace du premier temple adventiste de d’Épinay a eu lieu samedi devant un grand concours de fidèles, avec force témoignages et louanges venant des membres de familles adventistes de d’Épinay dont les Mérite, les Boodhun, les Philippe, les Ecumoir, les Rabot, les Ragoobar. Des applaudissements nourris ont salué les équipes qui ont mis la main à la pâte — Paul Binette et son équipe, David Deux Novembre et son équipe, Jacques Boulinot et son équipe, Eddy Perrine, Nono, Virren, Luciano, Arnule et Benjamin — et ont, en l’espace d’une semaine, tiré des terres le temple tant attendu à d’Épinay. Signalons aussi la participation des volontaires : membres d’église du secteur et non-adventistes de la localité.
Le secrétaire-général et Chief Financial Officer de la Fédération des Églises Adventistes de Maurice(FEAM), Murvin Camatchee, a transmis les remerciements du conseil d’administration du diocèse à tous ces zélés bénévoles.
Le président de la FEAM, le pasteur Patrice Allet, a salué le geste absolument inédit de la petite communauté adventiste de d’Épinay qui a permis que le temple soit érigé en un temps record et, cela sans que la FEAM n’ait eu à débourser un sou. En fait, terrain et argent (une somme de Rs 350 000 a été généreusement offerte pour ce projet par une personne qui a voulu garder l’anonymat) ont été mis spontanément à la disposition des décideurs. Le pasteur Allet, qui a prononcé l’homélie où il a souligné que le temple est un espace où dieu a choisi d’habiter et de fraterniser avec l’homme quel qu’il soit, a fait connaître la nouvelle stratégie qu’il s’est engagé à mettre en pratique, comme cela se fait en Inde, en ce qui concerne le développement des lieux de prière. Ce développement se ferait en amont des campagnes d’évangélisation, un peu comme construire une école où l’on fait venir les élèves ensuite.
La liturgie de consécration a été animée par le pasteur Edley Chineegadoo, suivie de la prière de dédicace dirigée par le président de la FEAM. Ce dernier a remis à Anne Boodhun un bon donnant droit à un vidéo-projecteur pour la nouvelle chapelle. Les frais seront à la charge de la FEAM.