Détruit par un incendie criminel en 1999, le bâtiment de l’Amicale de Port-Louis est en ruine depuis plusieurs années. La municipalité ayant émis un « pulldown order », le propriétaire Pow Cheong Ltd a confié à PAD & Co la destruction de cette bâtisse construite « à la fin des années 50 » et comprenant deux étages. Cependant les travaux ont été récemment arrêtés après une injonction d’une des locataires. Le lieu devrait dans un premier temps se transformer en aire de stationnement.
L’Amicale de Port-Louis a été détruit en 1999 par un incendie criminel. Depuis ce triste événement, cette maison de jeu est un « eyesore » et un repaire pour malfrats. Au fil des années, le bâtiment en décrépitude est devenu un « danger public ». La municipalité de Port-Louis a d’ailleurs émis un « pulldown order ».
Les chenilles et pelleteuses de PAD & CO étaient à pied d’oeuvre depuis le samedi 12 mai pour raser tout le bâtiment réduit en quelque 4 000 mètres cubes de béton et de vieille ferraille. Une visite du site récemment nous a permis de constater que le bâtiment situé sur un terrain de 200 toises était bel et bien éventré. L’amas de béton qui n’attend plus qu’à être enlevé témoigne du stade avancé des travaux… Néanmoins, les pelleteuses n’étaient plus en action. Selon nos informations, les travaux ont été arrêtés après une injonction d’une des locataires qui opérait un magasin en dépit de l’état de l’Amicale de Port-Louis.
Selon Willy Ng, Chief Operations Manager, le travail aurait dû s’accomplir dans les meilleurs délais. « Selon nos prévisions, le pulldown et le ramassage des débris devraient être complétés d’ici début juin », explique-t-il. La destruction du bâtiment de l’Amicale de Port-Louis comporte par ailleurs son lot de risques. « Nous utilisons une technique assez particulière dans le sens où il faut détruire de l’intérieur tout en y ramenant les débris car nous ne pouvons perturber toute la vie économique qui se déroule à l’extérieur », explique Willy Ng.
PAD & CO attend ainsi une décision de la cour. En attendant, le bâtiment situé au coeur de Chinatown représente un danger tant pour les riverains que les nombreuses personnes qui fréquentent le quartier.