L’Acting Chief Fire Officer, Dorsamy Ayacouty, a soutenu que « nou ankor pe fer investigasion lor koz insandi », qui a ravagé le bâtiment de LAB 51, dans la soirée d’hier à Pailles. « Batiman-la ti koumadir enn labirint. Dife-la inn al vit ». 

Trois employés de la société LAB 51 ont péri dans cet incendie. Il s’agit d’Anouchka Gukhool, une graphic designer, âgée de 32 ans, de Serge Rioux, le Head of Human Ressources de la société, 54 ans, et de Fabrice Maurice, 23 ans.

Hier soir, les sapeurs-pompiers ont constaté que le feu avait déjà gagné une grosse partie du bâtiment à leur arrivée. « Kouma nou’nn arive, sekirite inn inform nou ti ena zis trwa dimounn ti pe fer overtime », raconte Dorsamy Ayacouty.

L’Acting Chief Fire Officer confirme que le compagnie utilise des produits inflammables : plastique, thinner et peinture notamment. Toutefois, il n’est pas en mesure de confirmer si la société possède bien un Fire Certificate.

« Avan li ti ena so Fire Certificate. Avek nouvo lalwa kot li bizin renouvle, mo pa kone si inn fer sa prosedir la. Nou pou verifie e nou pou prepar enn rapor preliminer », indique-t-il.

A lire aussi : Incendie de LAB 52 : Anouchka Gukhool, Serge Rioux et Fabrice Maurice y laissent la vie