Le journaliste Marwan Javed était accompagné de Me Anoup Goodary

Le journaliste de l’hebdomadaire Sunday Times, Marwan Javed, a porté plainte au Central CID vendredi après-midi à la suite de l’incident survenu mercredi au Citizen Advice Bureau (CAB) de Vacoas. Accompagné des avocats Rama Valayden et Anoup Goodary, le plaignant a déclaré que le membre de la VIPSU du ministre Eddy Boissezon « n’avait pas le droit » de prendre son cellulaire pour effacer ses textes, des images et la bande-son, étant donné qu’il ne faisait que son travail journalistique. Il est revenu en détail sur cet incident et estime que le policier a « reçu des instructions » pour saisir son téléphone portable.

De ce fait, il demande à l’équipe de l’ACP Devanand Reekoye d’ouvrir une enquête pour infraction à l’article 46 (k) de l’Information and dans le cadre d’un reportage alors que le ministre Eddy Boissezon rencontrait ses mandants à l’intérieur. Le journaliste a entendu des personnes qui parlaient à haute voix et il s’est enquis de la situation.

Le journaliste Marwan Javed était accompagné de Me Anoup Goodary Technology Act, qui stipule que « Any person who wilfully damages, interferes with, removes or destroys an information and communication installation or service including telecommunication installation or service maintained or operated by a licence. » La police compte vérifier toutes les informations reçues par rapport à cet incident et compte convoquer le policier en question prochainement. Marwan Javed a également montré aux enquêteurs son portable pour les besoins de l’enquête.

Néanmoins, les enquêteurs ne veulent pas s’aventurer sur une possible convocation du ministre Eddy Boissezon. « Tout dépendra de ce que dira l’élément de la VIPSU », avance une source aux Casernes centrales. Ces incidents se sont déroulés quand le journaliste Marwan Javed s’était rendu au bureau du CAB de Vacoas