Hier, la région de Grande-Rivière-Nord-Ouest (GRNO) était en panique après un incendie qui s’était déclaré au courant de la journée dans les locaux de l’usine Les Gaz Industriels (LGI). La direction de la compagnie a tenu à rassurer qu’il s’agissait d’un début d’incendie dans un bac de production de petite taille et qui a été vite contrôlé. Selon la compagnie, aucun blessé, explosion ni fuite ne sont à déplorer. Dans un communiqué, la direction de LGI explique qu’un début d’incendie s’est déclaré dans un bac de production dans une partie de l’usine en fin de matinée le lundi 6 octobre. Détaillant la suite des événements, la compagnie explique qu’un opérateur spécialisé, présent sur le lieu au moment des faits, a suivi les procédures définies et a agi selon la formation reçue pour l’intervention en de tels cas : il a immédiatement donné l’alerte et a empêché le feu de se propager avec un extincteur. « Suivant les procédures, LGI a prévenu les pompiers immédiatement après l’alerte donnée par l’opérateur. Les pompiers ont atteint le lieu de l’incident après 7 minutes. Le personnel de LGI, formé pour intervention en cas d’incendie, a éteint le feu avant même que les pompiers n’arrivent, selon les procédures de LGI. Les pompiers ainsi que le ministère de l’Environnement ont déclaré le site hors de danger », précise la direction de la compagnie. Selon elle, il n’y a pas eu de blessé, ni explosion ni de fuite à déplorer lors de cet incident qui, souligne-t-elle, n’a duré que quelques minutes n’a fait que des dégâts matériels minimes. Une fois la situation maîtrisée, peu après le début de l’incident, le fonctionnement de l’usine a repris normalement. Une enquête a été ouverte pour déterminer la cause de l’incendie.