Les exemples de manque de courtoisie sont légion chez nous. Chaque jour, des Mauriciens font fi du respect d’autrui sur les routes, chez les commerçants, sur les trottoirs, dans les aires de stationnement, dans les quartiers résidentiels… On est tous plus pressé, plus égoïste, plus agressif…. Je souhaite évoquer quelques exemples.
En tant que Curepipien, je vais régulièrement faire une marche, un peu de jogging ou simplement me relaxer à Trou-aux-Cerfs depuis de nombreuses années. Cependant je constate que, malgré certains notices, il y a des gens qui se fichent des autres.
Premier exemple : parmi les autres personnes qui font leur marche, celles en groupe de 3, 4 ou 5. Ces gens-là prennent alors quasiment toute la largeur du tracé sur l’asphalte autour du cratère et gênent considérablement les autres marcheurs/joggeurs. Ils vont rarement laisser la place aux autres ; c’est à vous de vous frayer un chemin entre leur “groupage” bruyant de bavardage sur le football, la politique, les faits divers, etc., ou de vous rabattre sur le gazon ! L’on voit aussi certaines équipes régionales de sport qui y viennent faire leur ‘entraînement’et qui monopolisent tout le circuit alors que d’autres jouent au ballon rond, interdit d’ailleurs.
Aussi, certaines personnes emmènent leurs chiens. Bien qu’ils soient en laisse, ils peuvent effrayer les autres marcheurs / joggeurs, surtout lorsqu’il s’agit de gigantesques Dogues allemands, Dobermans et autres. Pourtant, un notice sur le lieu interdit la promenade des chiens… Faudra-t-il attendre qu’un grave accident se produit pour que des actions surviennent ? L’avis interdit également le parking sur gazon et les pique-niques entre autres. Pourtant cela continue de plus belle, surtout en début de soirée, où des groupes de jeunes viennent boire, mettre de la musique ou bien passer du bon temps avec leurs copains / copines… Des fois, on peut même voir des officiers en uniforme consommant de la bière dans leur jeep et entendre leurs blagues sur les rares marcheurs esseulés du soir ! A moins que se pointe l’épouse d’une haute personnalité toujours entourée d’une armée de gardes du corps pour sa marche du soir !
Autre exemple d’incivisme : chez un boulanger / pâtissier connu de Curepipe. Vous cherchez une place pour garer votre voiture, d’autres vous la raflent ou alors garent la leur en longueur sur 2 ou 3 parking slots ! Vous y entrez en reniflant le bon parfum des baguettes en train de cuire et vous faites la queue. Mais d’autres énergumènes vont s’amener et s’octroyer le droit d’avoir leurs pains et journal avant vous, sans respecter les autres. Les proprios ne pipent mot et préfèrent s’en prendre à leurs employés plutôt que de sermonner les irrespectueux…
Ne parlons pas de certains chauffeurs de taxi et de minibus de Curepipe, qui conduisent et se conduisent comme des malappris, que ce soit sur la route ou bien envers les autres. Ils se permettent de rouler à tombeau ouvert (Robinson, Camp Caval, Pope Hennessy, Jerningham, Thomy d’Arifat, Chasteauneuf, Rte Royale, V. Naz, Leclézio, Higginson, Rue Couvent…), s’arrêtent n’importe où et n’importe comment pour se garer ou pour embarquer / débarquer des passagers… Et lorsque vous leur parlez gentiment, ils s’offusquent et deviennent encore plus grossiers que leur apparence pourrait laisser entrevoir…
Bref, Curepipe était réputée pour sa tranquillité, pour ne pas dire sa froideur (et celle des habitants), et sa pluie régulière… Mais les mentalités ont changé, semble-t-il. Même si les gens étaient jadis « froids », ils respectaient les autres. Les voisins ne déversaient pas leurs déchets chez vous et n’étaient guère désagréables…
Aujourd’hui, on empiète sur la liberté d’autrui. On cherche à instaurer des murs de tension, si ce n’est de l’indifférence ou du cynisme. Ne parlons même pas de l’immonde gare de Curepipe (Jan Palach Nord et Sud) où règne un certain désordre… Ou même de la rue Pope Hennessy entre l’ouverture et la fermeture d’un commerce dont les camions et autres véhicules ont plus de droit que les autres…