La magistrate Nadiyah Dauhoo a accédé hier à la demande de l’avocat Ashvin Ramdin pour qu’il puisse rentrer au Canada, là où il habite. Dans une motion, son homme de loi, Me Antoine Domingue, avait soutenu que l’avocat est un résident du Canada et y vit et travaille avec toute sa famille. Le DPP n’a pas objecté à cette demande mais a imposé certaines conditions. Ashvin Ramdin devra être de retour à Maurice le 28 juillet pour se présenter en Cour.
Me Antoine Domingue avait logé une motion pour une levée de l’ordre d’interdiction de voyager qui pèse sur Me Ashvin Ramdin. Il avait indiqué que son client, qui vit au Canada, doit y retourner pour rejoindre sa famille. Ashvin Ramdin devra respecter certaines conditions imposées par la Cour. Il devra fournir un numéro de contact et son adresse permanente au Canada et devra informer l’ICAC de tout changement de coordonnées. Il devra être de retour en Cour le 28 juillet.
Me Ashvin Ramdin a été inculpé provisoirement pour abus dans l’exercice de ses fonctions en cour de district de Port-Louis. Il a été arrêté dans le cadre d’une enquête initiée par l’ICAC en 2009 sur une nomination qu’il avait effectuée du temps où il travaillait à Air Mauritius. Les faits remontent à 2008. Me Ashvin Ramdin est accusé d’avoir promu Dhanrajsing Ramlugun au poste de Human Resource Manager (Crew Operations) sans suivre les procédures établies. Il occupait alors le poste d’Executive Vice-President Human Resources and organisational Development au sein d’Air Mauritius. La police n’a pas objecté à sa remise en liberté sous caution. Il a dû s’acquitter d’une caution de Rs 15 000 et signer une reconnaissance de dettes de Rs 50 000.