Le ministère des Affaires étrangères suit de près la situation des Mauriciens bloqués en Inde par les inondations résultant de la mousson, a déclaré au Mauricien le chef de la diplomatie mauricienne Arvin Boolell. Une unité spéciale a été instituée à la haute commission mauricienne à New Delhi en vue de venir en aide aux personnes en difficulté. Le ministre a fait comprendre que, selon les informations obtenues par son ministère, aucun ressortissant étranger se trouvant en Inde n’a été affecté par les inondations.
Ces inondations ont jusqu’ici fait plus de 400 morts en Inde et au Pakistan. Plus de 400 000 personnes sont toujours bloquées par la montée des eaux dans le nord de l’Inde et au Pakistan. Selon les autorités locales respectives, près de 200 personnes ont été tuées dans la partie indienne et 206 autres côté pakistanais, essentiellement dans la région du Pendjab.
Les secours s’efforcent de mettre à l’abri les rescapés bloqués au Cachemire, région montagneuse à cheval entre l’Inde et le Pakistan, où des centaines de villages ont été submergés par les eaux. Les forces armées indiennes et pakistanaises ont été mobilisées afin d’intervenir à tout moment pour porter secours aux familles en difficulté.