Maurice accueillera la 11e conférence internationale sur la langue hindi en 2018. C’est la troisième fois que l’île accueillera un tel événement, qui devrait coïncider cette fois avec l’ouverture du siège du World Hindi Secretariat, dont la construction est attendue depuis quelques années déjà et devrait coûter entre Rs 20 M et Rs 30 M.
La ministre de l’Éducation, Leela Devi Dookun-Luchoomun, qui a dirigé récemment une délégation d’une vingtaine de personnes à la dernière conférence, a parlé des « relations de coeur » entre Maurice et l’Inde. Elle a aussi fait état de l’enseignement de la langue hindi à Maurice.
Leela Dookun-Luchoomun a, en marge de cette conférence, rendu une visite de courtoisie au chef ministre de l’État de Madhya Pradesh, Shivraj Singh Chouhan, accompagné du président de la Government Hindi Teachers Union (GHTU), Suttyudeo Tengur, et de Keshan Budhoo de la MBC.
Environ 2 000 délégués venant de 40 pays ont pris part à cette conférence où l’Inde, par la voix de son ministre de l’Intérieur, Rajnath Singh, a plaidé en faveur de la reconnaissance de l’hindi comme une des langues officielles des Nations unies. « Si le yoga a obtenu une reconnaissance onusienne soutenue par 177 pays, pourquoi l’hindi ne peut-il pas devenir une des langues officielles de cette organisation internationale », s’est-il demandé, avant d’appeler à des efforts de la part de tous les États membres de l’ONU, qui reconnaît actuellement six langues, l’anglais, le français, l’espagnol, le russe, le mandarin et l’arabe.
Pour sa part, dans un message adressé aux délégués, l’acteur Amitabh Bachchan a parlé de l’importance des dialogues dans les films indiens et comment ceux-ci sont inspirés par les paroles du peuple plutôt que par la forme raffinée de l’hindi qui nous vient des dictionnaires. Le Pr Marka Jaily, venant d’Italie, a déclaré qu’on ne devrait pas oublier sa langue maternelle en apprenant d’autres langues. Hua Finn et Lee Yan de Chine ont estimé qu’il est impératif d’apprendre l’hindi dans le monde globalisé d’aujourd’hui. « L’hindi est parmi les langues les plus parlées dans le monde et il est en train de grandir », a-t-elle déclaré. Par ailleurs, un site de réseautage en hindi appelé Mooshak basé sur la plateforme sociale Twitter a été lancé en marge de cette conférence. Si Twitter compte une limite de 140 caractères, Mooshak compte, lui, un total de 500 caractères en hindi.