Depuis jeudi dernier, les responsables de l’Air Intelligence Unit de l’aéroport international de Chennai en Inde tentent de confirmer le démantèlement d’un réseau de trafic d’or entre Maurice et Mumbai. L’arrestation d’un couple mauricien en compagnie de son fils de neuf ans et d’une de leurs proches avec 3,62 kilos d’or, d’une valeur de Rs 6 millions, à leur descente d’avion, jeudi dernier, à l’aéroport international de Mumbai, constitue le déclic pour les autorités indiennes. Les Mauriciens, qui ont déjà comparu devant l’un des tribunaux de cette mégapole indienne, ont été remis en liberté provisoire contre le versement d’une importante caution.
Lors d’un contrôle de routine de ces quatre passagers d’Air Mauritius, engagés dans le Green Channel pour quitter l’aéroport, les officiers de l’Air Intelligence Unit et de la douane de l’Inde devaient découvrir le pot aux roses. L’époux portait une ceinture avec une boucle en or pesant environ 380 grammes de même que des bagues confectionnées avec au moins un kilo d’or. L’épouse du principal suspect et une compagne étaient en possession de bracelets en or. Le poids en or saisi par les autorités indiennes est évalué à 3,62 kilos et d’une valeur marchande de Rs 6 millions sur le marché indien.
Lors des interrogatoires dans les locaux de l’aérogare de Mumbai, peu après leur arrestation, les Mauriciens ont tenté de faire croire aux douaniers qu’ils avaient transporté des bijoux fantaisie. Mais depuis quelque temps déjà, la douane de l’Inde mène des Crackdown Operations contre le trafic de l’or en provenance de Dubaï et la saisie d’une aussi importante quantité de métal précieux sur des Mauriciens constitue une première.
Un autre élément compromettant contre le groupe de Mauriciens est que l’épouse du principal suspect est à son troisième déplacement en Inde ces derniers temps. Cet élément d’information devait pousser les enquêteurs indiens à soupçonner ces Mauriciens de faire partie d’un réseau de trafiquants d’or entre Maurice et l’Inde. Les informations publiées dans la presse indienne, notamment le quotidien The Asian Age, tendent à confirmer ce développement dans l’enquête ouverte depuis jeudi.
« They were promised a handsome amount against transporting the contraband. They are however refusing to reveal the sum. The gold was given to them by an acquaintance of the Mumbai-based person to whom the gold was supposed to be delivered. We have procured the person’s mobile number and are trying to trace him », auraient fait comprendre des sources proches des enquêteurs au quotidien indien dans sa livraison du jour.
L’Additional Commissioner de l’Air Intelligence Unit de la douane, Milind Lanjewar, confirme que les enquêteurs sont déjà en présence des coordonnées téléphoniques du cerveau de ce trafic en Inde et tentent actuellement de procéder à son arrestation. « They were supposed to call the Mumbai-based person after coming out of the airport when the person would direct them to a hotel to collect the gold », devait-il déclarer à The Asian Age.
À Maurice, toutes les tentatives des autorités depuis la semaine dernière en vue de confirmer l’identité des membres de cette famille appréhendés à l’aéroport ont été vaines jusqu’ici. Ce détail devra permettre à la police locale d’initier une enquête en vue de déterminer l’origine de l’or en leur possession avec deux options possibles : soit le métal précieux fondu en bijoux provient des récents vols de bijoux, soit que Maurice est devenue le point de transit pour un important trafic d’or avec Madagascar pour point de départ.
Affaire à suivre…