Le lancement de l’Indiana International Trade Fair a eu lieu hier à Mer-Rouge en présence du ministre de l’Environnement Raj Dayal. Les fonds récoltés lors de l’événement serviront à créer deux stations, au coût de Rs 3 millions, qui donneront des indications sur le taux d’émission de carbone, le taux d’humidité et la température. Des écrans géants de 6×4,5 pieds seront placés à Rose-Hill et à Port-Louis et seront connectés à des villes comme New York, Londres, Rio et Johannesburg.
L’Ong Action Against Global Warming, dont le président est Vyjay Gunputh, s’est associée avec Shandaar Events afin de conscientiser le public sur le réchauffement climatique et sur la nécessité de se protéger face aux impacts du dérèglement climatique. « Il faut favoriser la conscience verte et le développement durable », a souligné Vyjay Gunputh.
Concernant la foire, qui durera jusqu’au 31 octobre, le public aura droit à des bilans de santé gratuits alors que des médecins seront présents pour le dépistage de maladies cardiovasculaires, de diabète et de l’hypertension. À l’occasion de la fête Divali, l’Indiana Fair abritera aussi plusieurs échoppes où seront mis en vente des produits en provenance d’Inde, du Pakistan, de la Chine et du Sri Lanka, entre autres. Les visiteurs auront l’embarras du choix avec la vente de sarees et de churidars, d’objets décoratifs, de pots en porcelaine et de bijoux fantaisies. Des spectacles culturels, des défilés de mode et un festival culinaire seront aussi organisés. L’entrée est à Rs 30 pour les adultes et est gratuite pour les enfants de moins de 12 ans.