La roupie mauricienne s’est légèrement dépréciée au deuxième trimestre 2014, selon le Mauritius Exchange Rate Index (MERI), un indicateur mesurant l’évolution des taux de change moyens des devises des principaux partenaires commerciaux de Maurice aussi bien que la répartition des revenus touristiques.
Selon le dernier relevé publié hier par la Banque de Maurice (BoM), le MERI-1 (qui reflète la distribution des devises dans notre commerce extérieur) est passé de 94,053 points en mars 2014 à 94,355 points en juin. Toute hausse de l’indice est synonyme de dépréciation de la roupie. Comparativement à son niveau de fin 2013, le MERI-1 a progressé de 0,092 point au cours du premier semestre 2014.
La BoM publie également le MERI-2, indice qui tient en compte non seulement la répartition des devises dans les échanges commerciaux mais aussi dans les revenus touristiques. Cet indice a grimpé de 93,811 points en mars 2014 à 94,085 points en juin 2014. L’augmentation pour les premiers six mois de l’année s’élève à 0,074 point.
Selon la banque centrale, le dollar américain s’est renchéri au cours du deuxième trimestre, le taux moyen passant de Rs 30.6034 au début d’avril à Rs 30.7101 au 30 juin dernier. Appréciation également de la livre sterling (de Rs 50.8501 à Rs 52.1724), du yen japonais (de Rs 29.7736 à Rs 30.4735) et du dollar australien (de Rs 28.4148 à Rs 29.0407). Par contre, l’euro s’est replié à Rs 41.8081 par rapport à Rs 42.0506 trois mois plus tôt alors que le rand sud-africain est resté plus ou moins stable autour de Rs 2.9274.
Par ailleurs, la BoM annonce une nouvelle augmentation des réserves brutes internationales du pays, celles-ci atteignant Rs 121,4 milliards à fin juin contre Rs 118,8 milliards à fin mai. Comparativement au niveau de juin 2013, les réserves brutes internationales ont progressé de l’ordre de Rs 16,4 milliards. Ce sont surtout les réserves brutes de la BoM qui ont le plus augmenté dans le sillage des multiples incursions de la banque centrale sur le marché des devises. À la fin du mois dernier, elles se chiffraient à Rs 119,6 milliards contre Rs 117 milliards un mois plus tôt et Rs 103,4 milliards en juin 2013.