Le taux d’inflation en moyenne annuelle (headline inflation) est passé de 1,7 % en juin 2015 à 1,5 % en juillet 2015 en dépit d’une légère hausse (+0,2 point) de l’indice des prix à la consommation (CPI) enregistrée le mois dernier.
Selon Statistics Mauritius, la « headline inflation » (moyenne du CPI sur douze mois comparée à celle des douze mois précédents) a maintenu sa courbe descendante le mois dernier pour s’établir à 1,5 %, soit l’un des taux les plus bas de ces dernières années. Il est à noter que pour la période juillet 2014-juin 2015, le taux d’inflation était de 1,7 % et il fallait remonter à 2009/2010 pour voir un taux similaire.
Selon Statistics Mauritius, la progression de 0,2 point du CPI en juillet 2015 est surtout attribuable à la hausse des prix des légumes (+0,2 point), de la viande (+0,1 point) et des frais de connexion d’internet (+0,1 point). L’impact de ces relèvements de prix sur le CPI a, dans une certaine mesure, été mitigé par l’abolition de la taxe sur le SMS (-0,1 point) et la réduction des prix d’autres produits et services (-0,1 point).
Quant à la « year-on-year inflation » (niveau du CPI pour un mois donné comparé à celui du mois correspondant de l’année précédente), une remontée a été notée en juillet 2015 (0,6 %) comparativement à juin 2015 (0,4 %).
Passant en revue la situation concernant l’inflation à Maurice, le comité de politique monétaire de la Banque de Maurice soulignait dans les procès-verbaux de sa dernière réunion tenue le 16 juillet 2015 que, dans la conjoncture actuelle, « inflation does not pose any serious risks » et qu’en l’absence de choc majeur, le taux de la « headline inflation » va continuer à fléchir. Les techniciens de la banque centrale anticipent un taux d’inflation de 1,5 % en 2015 et d’environ 3 % en 2016. Le taux concernant la « year-on-year inflation » pourrait s’élever à 2 % en décembre 2015 pour grimper à 4,4 % en décembre 2016.
Par ailleurs, dans sa récente présentation de l’évolution de l’indicateur du climat des affaires au deuxième trimestre 2015, la Mauritius Chamber of Commerce and Industry (MCCI) fait remarquer que 29 % des entrepreneurs interrogés dans le cadre de son étude ont indiqué qu’ils allaient probablement augmenter leurs prix au cours des prochains mois alors que 13 % ont annoncé une baisse des prix. Les autres ont parlé de stabilisation. La MCCI est d’avis que l’inflation, qui a été contenue en 2014, sera maintenue « à un niveau raisonnable » en 2015.