Les activités économiques dans le pays mesurées sous forme de permis d’opération et de certificat d’enregistrement octroyés aux différents opérateurs continuent de progresser. C’est ce qu’indique le dernier relevé annuel publié cette semaine par Statistics Mauritius qui recense un total de 133 723 business activities à fin décembre 2011 contre 128 671 une année plus tôt, soit une hausse d’environ 4 %. Statistics Mauritius observe que c’est le secteur du commerce, de réparation des véhicules et d’entretien de biens ménagers qui regroupait le plus grand nombre d’activités, soit 73 193 ou 55 % du total.
Le rapport de Statistics Mauritius porte sur le nombre de permis d’opération émis par les administrations municipales et conseils de district ainsi que les certificats d’enregistrement livrés par des organisations telles la Tourism Authority, la National Transport Authority, le ministère de l’Éducation ou encore le Medical Council. Ce sont des documents que tous les opérateurs économiques doivent absolument avoir en main avant de démarrer leurs activités. Les données de Statistics Mauritius ne couvrent pas toutes les activités agricoles à l’exception de celles des industries agroalimentaires.
Statistics Mauritius rapporte que le nombre de permis est passé de 102 424 en décembre 2010 à 106 667 en décembre 2011. Elle note que 6 730 nouveaux permis ont été octroyés pendant cette période, la majorité (4 510 ou 67 %) concernant le secteur du commerce et d’entretiens divers, alors que 2 487 permis ont été annulés. Pour ce qui est des certificats d’enregistrement, le nombre a grimpé de 1 % pour atteindre 33 208 à fin décembre 2011. Les principaux bénéficiaires ont été des opérateurs du secteur Santé & Travail social (+16 %) et de l’immobilier (+6 %). Le secteur de l’hôtellerie et de la restauration a, par contre, enregistré une baisse de 6 %.
Tout en évitant une double comptabilisation de certaines activités lors de la compilation des données, Statistics Mauritius indique que les activités économiques ont augmenté l’année dernière, le nombre se chiffrant à 133 723. Le secteur commercial venait en tête avec 73 193 business activities, précédant le secteur du Transport/stockage/communications (22 922 autorisations).
La répartition du nombre de business activities par région fait voir une forte concentration (73 448 ou 55 %) dans les régions rurales par rapport aux régions urbaines (60 275 ou 45 %). C’est le cas pour tous les secteurs d’activités à l’exception de celui de la Santé & Travail social dont 66 % des activités étaient enregistrées dans les régions urbaines. « Plaines Wilhems district, which has the highest population, ranked first in terms of number of business activities (37 046 ou 28 %) », fait ressortir Statistics Mauritius. La capitale, Port-Louis, considérée comme le centre nerveux de l’activité économique, venait en deuxième position avec un total de 23 229 (17 %). Le district de Savanne, le plus petit en termes de nombre d’habitants, ne comptait que 5 600 (4 %) business activities.