La balance commerciale de Maurice a été déficitaire de Rs 7,2 milliards en décembre 2015, soit un montant réduit de 20,8% comparativement au niveau enregistré pour le mois correspondant de 2014 (Rs 9,1 milliards). C’est ce que rapporte Statistics Mauritius dans son dernier relevé mensuel sur nos échanges commerciaux.
Selon ce relevé, les exportations totales en valeur FOB (“Free on Board”) en décembre 2015 se sont élevées à Rs 7,5 milliards, en baisse par rapport à celles du même mois de l’année précédente. Alors que les exportations domestiques se sont accrues (de Rs 4,6 milliards à Rs 5,2 milliards), les réexportations ont diminué (de Rs 2,4 milliards à Rs 1,6 milliard). Les recettes d’approvisionnement des navires ont également chuté (de Rs 1,3 milliard à Rs 700 millions).
L’analyse des données concernant les exportations indique que les recettes provenant des ventes des produits alimentaires se sont stabilisées à près de Rs 2 milliards et que les produits manufacturés divers, dont le textile, ont rapporté plus (de Rs 2,6 milliards à Rs 3,3 milliards). En revanche, les exportations de machines et d’équipement de transport ont connu une forte baisse, passant de Rs 1,2 milliard à seulement Rs 250 millions. Dans le passé, le gros des exportations sous l’item “Machinery and transport equipment” était constitué de téléphones portables que Maurice importait du Vietnam pour ensuite les réexporter vers les Émirats Arabes Unis. Ces réexportations ont depuis considérablement diminué.
Selon Statistics Mauritius, le premier marché à l’exportation pour le mois de décembre 2015 a été les Etats-Unis, dont les achats de Maurice se sont élevés à Rs 855 millions (+Rs 70 millions). Tout laisse croire que les ventes de produits d’habillement sur le marché américain se sont améliorées. Derrière les Etats-Unis, on retrouve le Royaume-Uni (Rs 822 millions), l’Afrique du Sud (Rs 799 millions), la France (Rs 719 millions) et Madagascar (Rs 456 millions). À l’exception du marché britannique, les autres marchés précités ont tous affiché des hausses.
Pour ce qui est des importations mauriciennes, on observe une légère réduction de la facture alimentaire à Rs 2,9 milliards (-Rs 91 millions) alors que les importations de produits pétroliers ont augmenté d’environ Rs 238 millions pour passer à Rs 2,2 milliards. Les importations de machines et équipement de transport ont accusé un net recul à Rs 3,4 milliards (- Rs 2,8 milliards).
L’Inde et la Chine (Rs 2,7 milliards chacune) occupent les deux premières places au niveau des fournisseurs, même si leurs ventes ont été en baisse. Puis viennent l’Afrique du Sud (Rs 1,2 milliard), la France (Rs 1,06 milliard) et l’Italie (Rs 439 millions).