Le moral des consommateurs mauriciens enregistre une baisse au troisième trimestre  2015 (86 contre 89 au deuxième trimestre et 93 au premier trimestre 2015).Toutefois l’indice est plus élevé comparativement à la même période en 2014 et 2013 et le nombre d’optimistes reste majoritaire (51%).. Une baisse du moral est notable parmi les 30-44 ans et la classe moyenne. La perception de la situation économique actuelle est mitigée: le nombre d’optimistes reste supérieur au nombre de pessimistes, toutefois un accroissement du nombre de pessimistes est à noter (25% contre 18% au deuxième trimestre de 2015), notamment parmi les 30-44 ans et les catégories socio-économiques inférieures. Par rapport au trimestre précédent, les 16-29 ans et ceux âgés de plus de 44 ans enregistrent un accroissement du nombre d’optimistes.
On note par ailleurs que le consommateur mauricien ne se sent pas menacé dans l’immédiat en ce qui concerne ses revenus et l’emploi. La baisse de l’indice de confiance est essentiellement due au fait que les indécis, ceux qui n’avaient pas une opinion tranchée, tendent à devenir des pessimistes au vu des signaux perçus. L’inquiétude tend donc à gagner du terrain.
Enfin l’indice reflétant l’évolution des perspectives d’achat (de biens de consommation durables) tend toujours à être élevé en fin d’année, ce qui reflète les habitudes d’achats locales. Cet indice devrait donc remonter au prochain trimestre.