Statistics Mauritius a confirmé ce matin, avec la publication de l’indice des prix à la consommation (CPI) pour le mois de décembre 2012, que le taux d’inflation (headline inflation) pour l’année écoulée s’est élevé à 3,9 %, taux inférieur à celui estimé (4,3 %) par les autorités pour les besoins du calcul de la compensation salariale 2013.
Selon Statistics Mauritius, le taux de 3,9 % est bien en dessous de celui de 2011 (6,5 %) et si l’on exclut les items spécifiques que sont les boissons alcoolisées et le tabac de l’indice des prix à la consommation, le taux d’inflation pour 2012 aurait atteint 2,6 % contre 5,3 % en 2011. On sait que dans le budget 2013, les droits d’accises sur les boissons alcoolisées et le tabac ont été revus à la hausse.
Décembre 2012 a été marqué par une progression de 0,2 points du CPI (de 134,4 points à 134,6 points). Cette hausse, rapporte Statistics Mauritius, a été causée par les changements dans les prix des produits et services suivants : poisson (+0,1pt), viande (-0,1pt), autres produits alimentaires (-0,3pt), cigarettes (+0,2pt), boissons alcoolisées (+0,2pt), mobilier (+0,1pt), produits de beauté et d’hygiène personnelle (-0,1pt) et autres produits et services (+0,1pt).
Pour ce qui est de l’évolution des sous-indices, les données officielles montrent une augmentation de 2,5 % au niveau de la catégorie “boissons alcoolisées et tabac” alors que pour les catégorie “mobilier et équipement ménager” et “restaurants et hôtels” des taux de progression de 0,8 % et de 0,7 % respectivement ont été enregistrés. En revanche, des baisses de 1,1 % et de 0,7 % ont été notées pour les catégories “produits et services divers” et “produits alimentaires et boissons non alcoolisées” respectivement.
Par ailleurs, le taux d’inflation en progression annuelle ou year-on-year inflation (différence entre le niveau du CPI de décembre 2012 et celui de décembre 2011), indicateur utilisé régulièrement par la Banque de Maurice, s’est chiffré à 3,2 %.
Notons que la headline inflation (moyenne du CPI sur douze mois comparée à la moyenne de l’indice pour les douze mois précédents) s’est maintenue sur une courbe descendante en 2012 alors que la year-on-year inflation a évolué en dents de scie surtout pendant les derniers mois de l’année.
Pour 2013, les indications données dans le budget tendent vers un taux d’inflation de 6 %. Les consommateurs sont dans l’attente d’une hausse des prix des carburants à la pompe qui va influer sur les coûts dans différents secteurs de l’économie. Du côte de la Banque de Maurice également, on parle de risques d’une remontée de l’inflation cette année.