À la suite de l’Indo Fair, tenue du 5 au 14 septembre 2008 au Forum de Curepipe, Ranjeeta Bunwaree, de Royal Class Events (Mauritius) Ltd, organisatrice de l’événement, a remis à la mairie de Curepipe un chèque sans provision de Rs 817 000. Lors de la réunion du Conseil, les conseillers du MMM-MSM ont demandé des explications quant à ce chèque. Ils ont également réclamé que cette affaire soit référée à l’Independent Commission Against Corruption (ICAC). Le maire de Curepipe, Mario Bienvenu, a donné l’assurance d’un formal statement à la prochaine réunion concernant la marche à suivre de la mairie.
Le chèque sans provision, tiré au nom de Ranjeeta Bunwaree, a été reçu le 15 septembre 2008, après la tenue de l’Indo Fair au Forum de Curepipe du 5 au 14 septembre 2008. Cet événement est organisé par Royal Class Events (Mauritius) Ltd. Le conseil d’alors, présidé par Hareechand Bhangheeruthee, a porté plainte à la police le 24 septembre 2008. Toutefois, le 19 décembre de la même année, la mairie de Curepipe a décidé de ne pas donner suite à cette affaire. Le conseil devait alors connaître un changement de présidence et a été placé sous la direction de Michaël Sik Yuen.
Cependant, font ressortir les membres de l’Opposition, il s’agit ici de l’utilisation d’un bien municipal. « Comment se fait-il que la municipalité n’ait pas souhaité aller de l’avant alors qu’il s’agit ici d’une importante somme d’argent ? », a demandé Ananda Rajoo, chef de file des mauves. Le montant de Rs 817 000 comprend la somme dépensée pour la location du forum — Rs 540 000 —, de l’Occasional Licence (Rs 225 000), d’un deposit de Rs 50 000 et des Banners pour un montant total de Rs 2 000. Devant ces interrogations, Vineshsing Seeparsad, Chief Executive, a indiqué qu’une lettre a été envoyée « à la police pour savoir où en est l’affaire ». Évoquant le « ridicule » de la situation ainsi que la « tentative de cover-up » de la municipalité, les membres de l’Opposition ont fait comprendre que le cas devrait être transmis à l’ICAC. « Si vous souhaitez le faire Monsieur Rajoo, vous êtes libre d’aller de l’avant avec cette action », a lancé Mario Bienvenu. Soutenant M. Rajoo dans ses propos, Lindsay Paul et Sundee Beedassy ont réclamé du maire qu’un formal statement soit circulé à la prochaine réunion du Conseil afin de connaître la position de la mairie dans cette affaire. « Nous souhaitons que cela soit fait dans les plus brefs délais parce que cette affaire traîne depuis 2008 », a soutenu Lindsay Paul.