This handout picture taken and released by Indonesia's national search and rescue agency (BASARNAS) on December 24, 2019 shows rescue personnel retrieving a victim after a bus careered into a 150-metre deep ravine and ended up in a river killing dozens, near Perahu Dipo village in Pagar Alam, South Sumatra. - At least two dozen people died and 13 others were injured after a bus plunged into a ravine in Indonesia, police said. (Photo by Handout / BASARNAS / AFP) / RESTRICTED TO EDITORIAL USE - MANDATORY CREDIT "AFP PHOTO / BASARNAS" -

Au moins 24 personnes sont mortes sur l’île de Sumatra en Indonésie dans l’accident d’un bus qui a chuté de 150 mètres dans un ravin, a indiqué la police mardi.

Le bus de transport régional s’est abîmé dans ce ravin lundi soir un peu avant minuit (16H00 GMT) pour terminer sa chute dans une rivière, a expliqué à l’AFP Dolly Gumara le porte-parole de la police locale à l’AFP.

« Il a percuté une barrière en béton et a plongé dans le ravin. Plusieurs victimes sont toujours bloquées dans le bus », a indiqué le responsable. Aucun autre véhicule n’a été impliqué.

Les équipes de secours étaient sur place mardi pour récupérer les victimes et des blessés ont été transportés à l’hôpital.

L’accident s’est produit à proximité de la ville de Pagar Alam, dans une zone escarpée et isolée, ce qui complique les opérations des secours.

Ce bus de transport régional était parti avec 27 passagers, mais d’autres sont montés en cours de trajet, et des survivants ont indiqué à la police qu’une cinquantaine de personnes se trouvaient à bord au moment de l’accident.

Les tragédies sont fréquentes sur les routes de l’archipel, du fait de la vétusté des véhicules et des infrastructures, et de l’impéritie des conducteurs.

En septembre, au moins 21 personnes étaient mortes après la chute d’un autre bus dans un ravin, dans la région de Sukabumi (ouest de l’île de Java).

Quelques mois auparavant dans la même région, 12 personnes avaient trouvé la mort et plusieurs dizaines été blessées dans un accident causé par un passager qui avait tenté de prendre le contrôle du volant d’un bus, provoquant une collision avec deux voitures.