Le Cane Release Committee a récemment recommandé une nouvelle variété de canne à sucre, soit la M 1256/04, produite par le Mauritius Sugar Industry Research Institute (MSIRI) après une douzaine d’années de travaux. Le directeur de l’institut, Salem Saumtally, l’a présentée mardi dernier à la communauté des planteurs lors d’une conférence à la salle Bonâme, à Réduit.
Salem Saumtally a indiqué que la variété de canne à sucre M 1256/04 a été évaluée à cinq reprises en 2012 dans les sols irrigués et non irrigués. En 2015, elle a fait l’objet de deux essais en fin de récolte et, l’année suivante, cette variété a été promue dans les pépinières et plantée dans des parcelles d’observation dans différents types de sols. La M 1256/04 a des caractéristiques morphologiques intéressantes, telles qu’un port érigé ou assez érigé et un faible taux de floraison, et a également des rendements élevés en canne et en sucre, de même qu’une richesse moyenne à la mi-saison. Dans les sols de la zone sous-humide et humide, elle a un rendement en canne et en sucre supérieur à celui des M 1176/77, M 1400/86 et R 570.
En termes de rendement en sucre, la M 1256/04 surclasse les variétés telles la M 1176/77, la M 1400/86, la M 2593/92, la R 570 et la R 573 par une moyenne de 13% dans les sols irrigués et non irrigués en pleine campagne. De plus, la M 1256/04 démontre une bonne tenue en repousse. Son rendement en fibres est élevé, dépassant même celui des M 1176/77, M 1400/86, M 2593/92, R 570 et R 573 par une moyenne de 10% dans les sols irrigués et non irrigués à la mi-saison. S’agissant de la résistance de cette variété aux diverses maladies, elle est, selon Salem Saumtally, « légèrement sensible à la gommose, résistante au charbon et sensible aux taches jaunes ».
Le directeur du MSIRI fait ressortir que la mise à disposition de nouvelles variétés de canne à sucre aux planteurs est le résultat du travail de l’ensemble de l’institut. « Tous les ans, les sélectionneurs de canne à sucre font des croisements en se basant sur le patrimoine génétique des parents et des variétés existantes dans notre collection pour produire entre 50 000 et 60 000 plantules. Le but est d’améliorer la performance des nouvelles variétés en vue d’une meilleure productivité et d’adaptation à nos zones de production », explique-t-il. La teneur en sucre, la repousse et la résistance aux maladies sont les caractéristiques les plus recherchées, de même que la valeur de la fibre, qui est de plus en plus requise pour la production d’énergie.
Salem Saumtally indique aussi que cinq nouvelles variétés ont été présentées le 18 mai dernier au Cane Release Committee mais que seule la M 1256/04 a été retenue. « Le comité trouve que cette variété a un bon potentiel pour aider à augmenter la production de canne à sucre. » Des quatre autres, le comité a réclamé plus d’informations sur deux d’entre elles avant de les évaluer de nouveau l’année prochaine. « Quant aux deux dernières variétés, le comité a estimé que leurs faiblesses les empêcheront d’émerger », soutient-il.