Les exportations de produits d’habillement ont accusé une baisse au cours du premier trimestre 2013 comparativement au niveau enregistré à la même période en 2012. Selon Statistics Mauritius, les ventes des entreprises textiles du secteur d’exportation ont atteint environ Rs 5,3 milliards contre Rs 5,5 milliards pour le premier trimestre 2012. Ce recul a été compensé par la bonne tenue du secteur du seafood dont les exportations sont passées de Rs 2,5 milliards à Rs 2,8 milliards.
Rendue publique ce matin, l’édition de Statistics Mauritius couvrant la performance du secteur d’exportation (celui-ci englobe les entreprises de l’ancienne zone franche ainsi que les unités manufacturières détenant un certificat d’enregistrement du Board of Investment) pour les trois premiers mois de cette année indique que les recettes d’exportation pour l’ensemble du secteur se sont élevées à Rs 10,9 milliards, soit une progression de seulement 0,3 % comparativement au premier trimestre de l’année dernière. Outre les performances des secteurs textile et du seafood, on observe que les exportations de pierres précieuses et semi-précieuses se sont accrues, passant de Rs 380 millions à Rs 467 millions, que la valeur des matières premières textiles exportées (fils et tissus, entre autres) est restée stable à Rs 631 millions mais que les exportations de produits de joaillerie (de Rs 460 millions à Rs 332 millions) et horlogers (de Rs 222 millions à Rs 170 millions) ont chuté.
La valeur totale des importations du secteur, indique Statistics Mauritius, a augmenté de près de 14 % au cours du premier trimestre 2013 pour atteindre Rs 6,5 millions. Par conséquent, la valeur nette des exportations a diminué d’environ 15 %, se chiffrant à Rs 4,3 milliards. Les données officielles montrent que les exportations vers le marché sud-africain sont en hausse, se situant à un peu plus de Rs 1,3 milliard (+Rs 55 millions). L’Afrique du Sud, qui occupe la quatrième place chez les principaux marchés d’exportation, est la seule à afficher une performance positive. Le Royaume-Uni, la France et les États-Unis, qui précèdent l’Afrique du Sud, ont importé moins en comparaison au premier trimestre 2012.
Pour ce qui est des importations, la hausse enregistrée sur la période janvier-mars 2013 est due dans une grande mesure aux achats élevés de produits de la mer (de Rs 1,2 milliard à Rs 1,8 milliard, de matières premières textiles (de Rs 1,2 milliard à Rs 1,3 milliard), de pierres précieuses et semi-précieuses (+Rs 62 millions à Rs 602 millions). Les principaux pays fournisseurs ont été, dans l’ordre : l’Espagne (Rs 1,2 milliard), la Chine (Rs 1 milliard), la France (Rs 784 millions), l’Inde (Rs 426 millions) et l’Italie (Rs 240 millions).
Par ailleurs, le nombre d’entreprises ne cesse de baisser dans le secteur d’exportation. À fin mars 2013, ce secteur comptait 329 entreprises contre 337 à fin décembre 2012 et 354 en mars 2012. En 2000, il y avait 518 entreprises opérant dans le secteur en question. Le relevé de Statistics Mauritius fait voir qu’en une année (de mars 2012 à mars 2013), le secteur textile et de l’habillement a perdu 17 entreprises. Le secteur de la bijouterie est également affecté avec une réduction annuelle de 5 entreprises.
S’agissant des emplois, sur le total de 54 908 que comptait le secteur à fin mars 2013, il y avait 29 805 emplois féminins (-1929 en une année) et 25 103 emplois masculins (+1 705). Les emplois des Mauriciens ont tendance à diminuer au profit de travailleurs étrangers dont le nombre est passé de 18 559 en mars 2012 à 20 663 en mars 2013.
Avec un total de 153 entreprises en opération au premier trimestre de cette année, le secteur textile et de l’habillement était le plus employeur avec une main-d’oeuvre totale se chiffrant à 40 962 contre 40 777 au trimestre correspondant de 2012. Le secteur de la bijouterie occupait la deuxième place avec 1 163 emplois devant celui du bois/papeterie (909).