LUX* Resorts & Hotels a réalisé des profits de l’ordre de Rs 271,262 millions pour l’année financière se terminant au 30 juin 2014, selon les chiffres rendus publics hier après-midi. L’année dernière, les profits du groupe hôtelier s’étaient élevés à Rs 103,3 millions. Au 30 juin dernier, le groupe a enregistré un chiffre d’affaires de plus de Rs 4 milliards. « Ces résultats exceptionnels sont le fruit d’un travail laborieux et de stratégies gagnantes », avance Paul Jones, CEO du groupe.
Comme devait l’expliquer Paul Jones, le groupe a accentué sa présence en Chine avec un nouveau bureau à Shanghai et l’ouverture d’un hôtel à Lijiang, le premier d’une série de plusieurs boutiques-hôtels qui verront le jour le long de la Tea Horse Road. De plus, l’ouverture prochaine de LUX* Al Zorah, à Ajmaan, aux Émirats Arabes Unis, démontre la volonté du groupe de toucher d’autres marchés et de se spécialiser dans les établissements de luxe.
Paul Jones se dit « ravi » de la performance du groupe hôtelier. « Malgré les difficultés rencontrées par le secteur de l’hôtellerie sur certains marchés et la croissance continue de l’offre de chambres à Maurice non compensée par une augmentation correspondante du nombre d’arrivées, nous avons pu doubler nos profits.  »
LUX* Resorts & Hotels annonce que l’EBITDA (bénéfice d’exploitation avant intérêts, impôts et amortissement) s’élevait a Rs 917 millions au 30 juin 2014, soit une progression de 18% comparés à la même période en 2013. Le groupe mentionne également que le taux d’occupation pour l’exercice clôturé au 30 juin 2014 était de 72%, soit une hausse de 4% comparé à la période correspondante de l’année dernière. L’ADR (tarif quotidien moyen) connaît une augmentation de 7%. Cette croissance enregistrée dans le taux d’occupation de l’ADR a entraîné une augmentation du Rev PAR (revenu par chambre disponible) de 12%.
En outre, l’ensemble des revenus pour l’exercice 2013-14 a atteint les Rs 4,2 milliards, soit une hausse de 12% comparé à la période correspondante en 2013. Le bénéfice d’exploitation du groupe passe, lui, de Rs 461 millions roupies à Rs 589 millions, soit une hausse de 28%. Commentant le flux de trésorerie, Paul Jones a expliqué que le groupe a généré, au cours de l’exercice clos le 30 juin 2014, un montant de Rs 618 millions, soit une progression de 26% par rapport à la même période en 2013. Le groupe mentionne également une réduction des charges financières pour l’année se terminant au 30 juin 2014, passant de Rs 303 millions en 2013 à Rs 259 millions cette année. Le groupe fait également ressortir que le taux d’intérêt effectif tourne désormais autour de 5% cette année, contre 7% en 2013.
D’autre part, l’hôtel Tamassa, qui est consolidé à titre d’associé dans les états financiers de LUX* Island Resorts Ltd, a pour la première fois engendré des bénéfices depuis son ouverture. La part de profits revenant à LUX* s’élève à Rs 263 000, contre une perte de Rs 12 millions l’an dernier.
Le montant total de la dette du groupe excluant les découverts bancaires au 30 juin 2014 s’élève à Rs 4,4 milliards, contre Rs 5 milliards pour la période correspondante en 2013, soit une réduction nette de Rs 600 millions. Le taux d’endettement du groupe par rapport aux capitaux propres, qui s’élevait à 57% l’an dernier, est passé à 50% au 30 juin 2014, et ce en raison des remboursements de prêts et le surplus de réévaluation reconnu en capitaux propres.
LUX* souligne que le taux d’endettement devrait être réduit à 42% si les “obligations convertibles” sont échangées contre des capitaux propres. La couverture des intérêts (charges/Finance EBITDA), qui s’élevait à 2,5 l’an dernier, s’est améliorée de manière significative, atteignant un taux de couverture sain de 3,5.
Arnaud Lagesse, président du conseil d’administration de LUX* Resorts & Hotels, a remercié l’équipe dirigeante de LUX*, surtout son CEO, Paul Jones, pour le travail abattu.