Inaugurant le SME Park de La Valette, hier, à Bambous, le ministre des Affaires, de l’Entreprise et des Coopératives, Sunil Bholah, a observé que cette région regorge de potentialités. « L’activité économique doit être relancée pour que le chômage diminue dans toutes les régions de notre pays », a-t-il déclaré, avant de louer l’initiative d’accorder des espaces aux entrepreneurs afin de les aider à développer leurs entreprises.
« Aujourd’hui, nous avons trois SME Parks, nous en avons aussi planifié d’autres notamment à Plaine-Magnien, Solitude, Vuillemin, Quartier-Militaire, Petit-Bois/Caroline, Chebel, Henrietta, Mon-Loisir et Gokhoola », a affirmé le ministre. La Valette Small and Medium Enterprise Industrial Park comprend 40 unités, 12 de 75 m2 et 28 de 100 m2. Le coût du projet est de Rs 81,23 millions.
Sunil Bholah soutient que depuis l’arrivée au pouvoir du présent gouvernement, d’importantes démarches ont été faites pour améliorer le soutien offert aux PME et aux entrepreneurs. « Le SME Park est un moyen important de les soutenir car il est grand temps que les PME progressent pour devenir l’épine dorsale de notre économie », a-t-il observé, ajoutant que c’est la première fois qu’un gouvernement met à la disposition des entreprises une somme de Rs 10 milliards sur cinq ans.
« La raison est simple : nous croyons fort en nos entrepreneurs et aspirants entrepreneurs et nous tenons à soutenir leur développement qui facilitera la création d’emplois pour nos concitoyens », a-t-il souligné.
Sunil Bholah a rappelé que son ministère met en place plusieurs facilités au bénéfice des entrepreneurs, dont un « One Stop Shop » qui dispensera tous les outils et les informations dont les PME ont besoin pour grandir, tant sur le plan local qu’international. « Nous réduisons les formalités inutiles, ce qui fait économiser du temps à nos entreprises et des millions de roupies en frais administratifs. Nous améliorons aussi l’accès au capital pour les entrepreneurs innovateurs avec la SME Bank qui accordera les crédits nécessaires à ceux qui le méritent pour le développement de leurs activités. Nous proposons aussi une réduction de la taxe, voire une tax-holiday pour une période de sept ans », a-t-il indiqué.
Invitant les entreprises à participer à la création de la richesse dans le pays, le ministre a observé que « nous sommes capables de créer des entreprises dynamiques, un secteur financier efficace et des institutions solides ». « Le nombre d’entrepreneurs qui nous rendent visite au ministère ces jours-ci témoigne de la confiance des entreprises dans l’économie mauricienne », a-t-il estimé.