La récente réponse parlementaire du ministre de l’Agro-industrie Satish Faugoo confirmant la fusion des six « service providing institutions » de l’industrie sucrière et le dégraissage de 400 à 500 employés fait l’objet d’une vive inquiétude. La Mauritius Sugar Industry Research Institute Workers Union a en effet fait part hier lors d’un point de presse qu’elle refuse le « social package » du ministre comme compensation aux licenciés. Le syndicat propose un « voluntary basis », un redéploiement dans le service public ou une compensation « équitable ».