À la suite de l’action judiciaire de la Mauritius Sugar Producers’ Association (MSPA) en Cour suprême, après la décision du ministre du Travail Shakeel Mohamed de référer les 21 points en litige au National Remuneration Board (NRB), les syndicats de l’industrie sucrière se rencontreront lors d’une assemblée mercredi pour finaliser une stratégie.
Ashok Subron, porte-parole de l’Union of Artisans of the Sugar Industry (UASI), du Sugar Industry Labourers Union (SILU), de l’Organisation pour l’Unité des Artisans (OUA) et de l’Artisan et General Workers Union (AGWU), qui font partie du Joint Negociating Panel (JNP), a réagi à la suite de l’action judiciaire enclenchée par la MSPA en Cour suprême. La décision de la MSPA, soutient-il, a déclenché un compte à rebours pour une action industrielle de grande envergure dans l’industrie sucrière. « Si bann baron sikriye pe rod la bagar avek labourer ek artizan, zot pou gayn la ripost ki zot merite. La koler artizan ek labourer, kinn akimile pandan plizyer lane, riske deferle byento », affirme Ashok Subron.
Le syndicaliste est d’avis que cette décision de la MSPA marque la fin de la paix industrielle. « MSPA dir ki sipoze so laksyon “lezitim”, me an realite so laksyon expoz so movez fwa ek so kupidite. Eski li “lezitim” ki bann aksioner pe fer bel bel profi, akimil dividand ek kapital, pou toultan pinay kan ena pou amelior kondision travay labourer ek artizan. MSPA pe servi so pwisans ekonomik pou fer enn abi sistem zidisier ! » soutient Ashok Subron.
Il affirme ainsi que la décision de Shakeel Mohamed de référer les 21 points en litige au NRB fait partie d’un engagement que le premier ministre Navin Ramgoolam et l’État ont pris pour accepter toutes les recommandations du Pr Ved Prakash Torul, président du CCM. « Ti pran li pou evit enn lagrev zeneral dan lindistri sikriyer an 2010 », se rapelle Ashock Subron. Toujours pour ce dernier, la décision de la MSPA est une attaque frontale contre le ministre du Travail Shakeel Mohamed mais aussi contre le Premier ministre Navin Ramgoolam. « Se Navin Ramgoolam li mem ki piblikman finn dir ki Leta finn aksepte tou rekomandasion Rapor Torul. Sa langazman Ramgoolam-la, ti konfirme kan li ti personelman pran kontakt avek mo mem. Pozision sindikal ti kler a lepok, Rapor Torul ou bien lagrev ! » explique Ashock Subron. La rencontre entre les délégués syndicaux mercredi permettra donc de dégager une stratégie de contre-attaque.