Les consultations se sont poursuivies cette semaine au niveau de la Commission de conciliation et médiation (CCM) dans le cadre des deux litiges industriels déclarés par le patronat et les syndicats sucriers. La principale information à retenir est qu’après consultations avec les représentants de la Mauritius Sugar Producers Association (MSPA), la CCM a déposé sur table une nouvelle série de propositions à être débattues dans les prochaines étapes des négociations en vue de conclure  un nouveau Collective Agreement. Avec ce développement, le Joint Negotiating Panel (JNP) a fait valoir son droit à quelques jours de réflexion avant de se prononcer de manière officielle sur ces points avancés par le patronat, même si à première vue cette série de suggestions n’est pas au goût des syndicalistes.
Confirmation a été obtenue en fin de semaine que la CCM, menée par le Pr Ved Prakash Torul, a initié une série de rencontres informelles avec des dirigeants de la MSPA par le biais des représentants de la Mauritius Employers Federation (MEF). Ces contacts établis avaient pour objectif de définir une nouvelle série de propositions à soumettre aux syndicalistes du JNP. Les grandes lignes de ces suggestions sont que la controverse  de travaillerle dimanche a été une nouvelle fois évoquée et que l’augmentation salariale sera à hauteur de 8,5%, soit très loin des 35% réclamés par les représentants des travailleurs.
À la réception de ces propositions lors de la session de travail de mercredi sous la supervision de la CCM, les syndicalistes se sont accordé un délai de quelques jours pour éplucher le document avant de faire connaître leur position officielle à cet effet. Mais, déjà, dans les premiers commentaires livrés à Week-End, tout semble indiquer que ces nouvelles propositions ont jeté un véritable froid dans le camp syndical. «Le JNP de l’industrie sucrière fera connaître sa position dans les prochains jours mais, déjà, on émet de sérieuses réserves devant cette nouvelle série de propositions, surtout si celles-ci ont déjà obtenu le veto des dirigeants de la MSPA», ont indiqué des sources approchées par Week-End, tout en soutenant qu’une augmentation salariale de 35% en faveur des laboureurs et artisans de l’industrie sucrière demeure primordialedans la conjoncture.
Ainsi, d’ici à mardi, les syndicalistes devront signaler leur position car la prochaine séance de travail au siège de la CCM est fixée à mardi à 14h30. Par ailleurs, les syndicalistes comptent enclencher une campagne de sensibilisation et de mobilisation auprès des travailleurs de l’industrie sucrière en vue de se préparer à toute éventualité pour la suite des négociations, notamment l’option de mener une action industrielle évoquée avec persistance.