Ce début d’année au sein de l’industrie sucrière sera marquée par la reprise des négociations entre le patronat et les principaux syndicats de ce secteur économique en vue d’établir un nouveau Collective Agreement. Avant cette étape, fixée au 15 janvier, les syndicalistes du Joint Negotiating Panel tiennent leur première réunion de 2014 aujourd’hui avec lesdites négociations à l’agenda. Il sera question de passer en revue les nouvelles propositions de la Mauritius Sugar Producers Association (MSPA) avant d’élaborer les contre-propositions qui seront soumises au patronat dans les meilleurs délais.
L’année 2013 dans le secteur sucre s’est terminé sur des échecs au niveau des négociations pour un nouveau Collective Agreement avec les membres de la MSPA faisant de nouvelles propositions aux syndicalistes du JNP. Rappelons à cet effet que la première série de propositions du patronat avait été rejetée le 1er septembre de manière catégorique lors d’une assemblée des membres des syndicats composant le JNP. De ce fait, la MSPA, avec son directeur Jean Li, avait soumis des propositions révisées aux représentants syndicaux le 19 décembre dernier.
En attendant de passer à la loupe les propositions du patronat aujourd’hui et de dégager des contre-propositions, le syndicaliste Ashok Subron déclare qu’il s’agit d’un « repackaging » des anciennes suggestions. « Les propositions de la MSPA sont du repackaging. Celles concernant l’embauche des ouvriers contractuels et saisonniers sont très dangereuses, car le patronat tente de remettre en question le plafond de 20 % », explique Ashok Subron. D’ailleurs, le travail saisonnier avait été au centre des discussions l’année dernière avec le JNP exigeant que les dispositions de la loi soient respectées de même que celles du Collective Agreement en vigueur avant d’aller de l’avant sur toute nouvelle discussion sur ce point pour l’accord de 2014.
Au cours de la réunion d’aujourd’hui, regroupant les syndicats du JNP – soit la Sugar Industry Labourers Union (SILU), l’Union of Artisans of the Sugar Industry, l’Agricultural Workers Union (AGWU) et l’Organisation de l’unité des artisans (OUA) –, les détails de la campagne de mobilisation de 2014 devront être finalisés. Toutefois, dans la conjoncture actuelle, le rendez-vous qui retiendra l’attention des membres des syndicats et les travailleurs de l’industrie sucrière en général demeure la reprise des négociations de mercredi. Affaire à suivre…