Vague de colère dans les rangs des syndicalistes du Joint Negotiating Panel de l’industrie sucrière à la suite de deux déclarations faites par le ministre de l’Agro-industrie Mahen Seeruttun sur le rapport Landell Mills International Ltd. Les responsables syndicaux devaient engager des consultations avec les organisations des petits planteurs dans les meilleurs délais avec des actions syndicales probablement à l’agenda dans les prochains jours.
« Nous sommes très remontés contre les deux récentes déclarations du ministre de l’Agro-industrie Mahen Seeruttun sur la mise en oeuvre du rapport Landell Mills International Ltd. D’abord sur les ondes d’une radio privée, le ministre a déclaré qu’un steering committee a été institué à cet effet et comprend les stakeholders. Mais les syndicalistes n’ont jamais été convoqués à une seule réunion de ce comité », nous a déclaré le négociateur du JNP, Ashok Subron, hier. Le syndicaliste déplore également que lors d’une dernière séance parlementaire, Mahen Seeruttun a indiqué qu’il a déjà rencontré les membres de la MSPA concernant le rapport Landell Mills International Ltd. « Une telle attitude de la part du ministre est extrêmement grave car ce rapport remet en question les droits des artisans de l’industrie sucrière ».
Le JNP émet aussi des critiques à l’encontre du leader de l’opposition Paul Bérenger concernant ses déclarations au parlement portant sur le même sujet. « Nous remarquons que la manière dont Paul Bérenger a soulevé sa PNQ au parlement laisse penser qu’il agit comme le porte-parole de la MSPA. À aucun moment le leader de l’opposition n’a défendu les artisans. Paul Bérenger semble être aveugle concernant le sort des travailleurs et semble ne pas avoir tiré de leçon de la débâcle de décembre 2014 ». Les dirigeants du JNP comptent engager des consultations avec les organisations des petits planteurs. Une action syndicale ne serait pas à écarter dans les jours à venir.
Par ailleurs, l’arbitrage indépendant sous la présidence de Me Premila Balgobin institué pour régler le litige entre les syndicalistes et les patrons du secteur sucre s’est poursuivi jeudi à la Victoria House. Sans donner de détails sur la teneur de cette dernière séance, Ashok Subron a fait savoir que « nous mettons en garde contre toute tentative pour remettre en question l’accord signé dans le cadre de la grève de 2014. Cette tentative déclenchera de nouvelles hostilités pour la coupe de 2015. Donc nous demandons aux autorités d’arrêter de faire le jeu de la MSPA. Nous rappelons que ce sont les travailleurs et les planteurs qui les ont fait élire lors des dernières élections. »