La fin de la récolte sucrière, initialement prévue pour la fin janvier, est actuellement à la merci des conditions climatiques défavorables, fait-on ressortir au niveau de la Chambre de l’Agriculture ce matin. « Autour de 10% de la production de cannes, estimée à quelque 4 millions de tonnes, est toujours aux champs », a observé Jacqueline Sauzier, secrétaire générale de la Chambre d’Agriculture. La production sucrière, estimée à 415 000 tonnes, devrait ainsi être revue à la baisse, estime-t-elle.
Des quatre établissements sucriers opérationnels dans l’île, seul Médine a complété sa récolte l’année dernière avant le déclenchement de la grève des travailleurs de l’industrie sucrière. Terra, lui, devrait normalement terminer sa récolte dans une semaine. Alteo et Omnicane rencontrent, eux, plus de problèmes. La rentrée 2015 dans l’industrie sucrière a eu lieu le 8 janvier et, très vite, la pluie et la situation météorologique associée au cyclone Bansi a joué au trouble-fête. « Les conditions climatiques n’étaient pas idéales », fait ressortir Jacqueline Sauzier. En premier lieu, la pluie et les conditions prévalant dans les champs rendent difficiles l’accès des machines aux champs de cannes qui doivent être coupées. Le résultat est que les usines fonctionnent actuellement nettement en dessous de leur capacité.
Par ailleurs, avec l’abondance de pluies, les cannes, dans plusieurs régions, se sont remises à pousser, produisant plus de feuilles que de sucrose. Le taux de sucrose serait ainsi passé, dans plusieurs régions, de 10% à… 8%. Tout laisse croire que la récolte sucrière ira au-delà du mois de janvier. Mais la grande question en ce moment est de savoir si cela vaut la peine de poursuivre la récolte au-delà de janvier et si le niveau du taux d’extraction de sucre mérite qu’autant d’effort et d’énergie soient déployés à perte. La possibilité qu’une partie de cannes non récoltée soit laissée aux champs pour le moment, en attendant qu’elle soit récoltée au mois de mai, est sérieusement envisagée.
Au 10 janvier dernier, 382 000 tonnes de sucre avaient été produites sur une prévision de production de 415 000 tonnes. Ce chiffre sera probablement revu dans le courant de la semaine prochaine.