Photo d'illustration

Deux établissements sucriers (Alteo et Omnicane) ont demandé une extension pour la poursuite de la récolte sucrière, soit jusqu’au 15 janvier, alors que Terra, pour sa part, terminera ses activités ce 27 décembre, a-t-on appris dans les milieux sucriers. Selon nos renseignements, les raisons ayant poussé les deux établissements précités à réclamer une extension résultent d’un problème de logistique et d’un manque de main-d’œuvre pour la récolte de la canne.

La fermeture de l’usine de Médine a posé un problème imprévu, c’est-à-dire la mobilisation de camions sur une période plus longue pour le transport de la canne vers Omnicane. D’autre part, le manque de main-d’œuvre constitue un problème majeur, non seulement pour les établissements sucriers, mais également pour les petits planteurs, qui doivent attendre la disponibilité de main-d’œuvre pour la récolte dans leurs champs. On craint d’ailleurs que certains petits planteurs soient obligés d’abandonner la récolte.

Beaucoup refuseront en effet d’aller au-delà du 15 janvier car, à partir de cette date, la récolte est comprise dans la récolte 2020. Aussi, il est peu probable que les planteurs acceptent d’attendre la prochaine récolte pour obtenir l’argent dû pour la récolte actuelle.

Selon le dernier bulletin publié le 20 décembre dernier, 304 918 tonnes de sucre ont été fabriquées à cette date, contre 323 342 tonnes durant la même période l’année dernière. À cette date, Terra avait produit 87 497 tonnes, Alteo 115 287 et Omnicane 102 134. Un total de 3 114 405 tonnes de cannes a été broyé alors que le taux d’extraction moyen a été de 9,79%.