La Mauritius Sugar Producers’ Association (MSPA) a bel et bien répondu à l’invitation de la CCM par respect des institutions du pays, a soutenu vendredi au Mauricien Jean Li Yuen Fong, directeur de l’Association.
« La MSPA est intervenue pour réitérer que, suite à son Assemblée générale tenue en février dernier, une résolution avait été votée par les membres stipulant que ces derniers tiendraient dorénavant les négociations collectives au niveau de chaque entreprise, et ce afin de tenir compte des spécificités opérationnelles et économiques de chaque compagnie sucrière », a-t-il dit. De ce fait, dit-il, la MSPA n’a plus le mandat de représenter ses membres lors des négociations collectives avec les syndicats.
La Commission pour la Conciliation et la Médiation (CCM) a convoqué la MSPA dans le cadre d’un litige rapporté à cette institution par le Joint Negotiating Panel comprenant plusieurs syndicats (UASI-SILU-AGWU-OAU).
La MSPA rappelle, par ailleurs, qu’un accord collectif a déjà été signé par les parties concernées, que cet accord couvre la période allant jusqu’à fin 2013, et qu’il est appliqué dans sa totalité par les membres de la MSPA. « Dans cette optique, il semble difficile qu’un litige puisse exister car l’accord est respecté dans son intégralité par les compagnies sucrières membres de la MSPA », affirme M. Li.
Cette décision que des négociations collectives seraient organisées au niveau de chaque entreprise a été communiquée aux autorités concernées, à la CCM et aux syndicats par le biais d’une lettre datée du 13 mars 2012. Tous les employés des membres de la MSPA en ont aussi été informés.
« Suivant cette décision de ses membres, la MSPA n’a donc plus l’autorité pour les représenter devant la CCM », a fait ressortir Jean Li.
Après avoir apporté ces précisions devant la CCM, la MSPA a eu l’autorisation de la Commission de se retirer.