Omnicane Milling Ltd, membre de la Mauritius Sugar Producers Association, n’a pas tardé à réagir suite à la déposition des syndicalistes du Joint Negotiating Panel consignée contre elle à la police hier. Le corps syndical avait déclaré que la compagnie sucrière a violé l’article 56 (8) de l’Employment Relations Act en recourant à des « milling operations » les dimanches depuis le début de la saison de coupe cette année. Dans un communiqué émis aux salles de rédaction hier, Omnicane Milling Ltd, qui opère l’usine sucrière de la Baraque à l’Escalier, confirme que des opérations sont en cours le dimanche mais précise que « le travail se fait sur une base strictement volontaire le dimanche et les jours fériés ».
« Les ouvriers d’Omnicane ont la possibilité et l’option de travailler les dimanches et jours fériés uniquement et strictement sur une base volontaire. Dans ce cas, ils reçoivent une prime sous forme d’allocation bien au-delà de leur salaire de base. En aucun cas et en aucune manière, il n’est exercé une quelconque pression pour forcer les employés à travailler le dimanche et les jours fériés. Ce type de déclaration induit l’opinion publique en erreur et ne reflète pas la réalité, qui consiste à faire un appel par voie d’affiches internes au travail volontaire et en motivant cette demande. Nous précisons que les employés n’ont aucune obligation d’y répondre favorablement », indique la cellule de communication de la société engagée dans l’industrie sucrière.