Dans une lettre au Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, les laboureurs et artisans de l’usine cannière d’Alteo (ex-FUEL), regroupés au sein de la Sugar Industry and General Workers Association (SIGWA), réclament une augmentation de salaire de 30 %, une retraite équivalent à deux mois de salaire par année de service, un terrain de sept perches, des amendements au Sugar Industry Pension Fun, une augmentation de Rs 2 000 de la pension de vieillesse, et la création d’un Welfare Fund, entre autres.
« L’écart se creuse de jour en jour entre les riches et les pauvres. Les laboureurs et artisans de l’usine cannière d’Alteo, regroupés au sein de la SIGWA, arrivent difficilement à joindre les deux bouts. Ils sont mal payés. Nous réclamons une augmentation de salaire d’au moins 30 % », a d’emblée annoncé le conseiller technique du syndicat, Ramesh Maudhoo. Il était entouré des autres membres de l’exécutif de la SIGWA, réunis vendredi au Centre Social Marie Reine de la Paix, Port-Louis.
Selon l’intervenant, cette augmentation de salaire se justifie également à cause du taux grimpant de l’inflation. « Sak fwa ki ou al la boutik, prix bann lartik finn ogmente ! Ent zanvie ek avril 2017 diriz ration finn sorti Rs 25 finn vinn Rs 35 », s’est-il plaint. Outre cette augmentation de salaire de 30 %, la SIGWA veut également une retraite équivalent à deux mois de salaire par année de service et un lopin de terre de sept perches. « Nous voulons aussi un Welfare Fund pour s’occuper des besoins et du bien-être des laboureurs et artisans de l’industrie sucrière », a poursuivi Ramesh Maudhoo.
La SIGWA souhaite également une augmentation de la pension de vieillesse de Rs 5 000 à Rs 7 000. « De même qu’une révision à la hausse des services de santé et d’activités de loisirs pour les retraités », affirme Ramesh Maudhoo.
S’alarmant de la montée de la criminalité et des fléaux sociaux, le conseiller technique de la SIGWA a demandé l’institution de comités des sages au niveau de chaque ville et village.
Dans le cadre de la lutte contre le changement climatique, l’association syndicale plaide pour la promotion de la collecte de l’eau de pluie et pour le recyclage et le compostage des déchets.
Le président de la SIGWA a lui déploré le retard apporté par le National Remuneration Board à rendre public les deux Remuneration Orders (RO) régissant les salaires et les conditions d’emploi dans l’industrie cannière, notamment le Sugar Industry (Agricultural Workers) RO et le Sugar Industry (Non-Agricultural Workers) RO. « Nous avons déposé nos propositions auprès du PRB depuis 2012 et nous attendons toujours, alors que de très nombreux travailleurs ont eu le temps de partir à la retraite sans bénéficier d’une augmentation de salaire ou de celle de leurs conditions de travail ».