La campagne de dénonciation promise par le Joint Negotiating Panel (JNP) syndical portant sur le recours abusif à des travailleurs saisonniers au sein de l’industrie sucrière a démarré officiellement depuis hier. Dans une missive expédiée au Permanent Secretary du ministère du Travail, les syndicalistes, menés par le négociateur Ashok Subron, réclament des actions contre les compagnies faisant fi des dispositions légales pour le recrutement de la main-d’oeuvre saisonnière. D’autre part, les membres du JNP et les patrons de la Mauritius Sugar Producers Association (MSPA) seront engagés dans un nouveau round de négociations la semaine prochaine devant la Commission conciliation et médiation (CCM) en vue d’établir un nouveau “Collective Agreement” dans ce secteur névralgique de l’économie.
Sur la base des indications disponibles dans l’Annual Returns of Crop 2012, les syndicalistes affirment qu’il est « clair comme de l’eau de roche » que les employeurs de l’industrie du sucre « violent de manière flagrante » la disposition de la loi régissant le travail contractuel et saisonnier. S’appuyant sur l’Annual Returns of Sugar Companies de l’année 2012, le JNP soutient qu’au moins dix sociétés sucrières n’ont pas respecté les paramètres légaux en dépassant le plafond de 20% pour le recrutement de la main-d’oeuvre saisonnière. Les représentants des travailleurs allèguent que le nombre de sociétés en violation avec le “20% ceiling of seasonal labour” pourrait être bien plus élevé, compte tenu du fait que plusieurs compagnies n’ont pas soumis des données appropriées dans leurs déclarations, laissant la porte ouverte à d’éventuelles violations.
Dans la correspondance, le JNP fait aussi part de son incompréhension totale concernant la raison pour laquelle des poursuites n’ont pas été engagées contre les entreprises sucrières qui sont en violation avec la loi, étant donné que ces chiffres émanent du ministère du Travail lui-même. « We call on you to prosecute all sugar companies who are in breach of section 35 of the Employment Rights Act. It is of paramount importance that the ministry takes urgent action now, so that abuses and violations do not occur during the coming 2014 sugar crop season. In additional we are also officially requesting that a copy of the 2013 Annual Returns of Sugar Companies submitted by sugar companies as at 31 January 2014, be forwarded to the JNP for verification and analysis to ensure compliance to law », font comprendre les signataires de la lettre.
Les syndicalistes attirent également l’attention sur un point qui est présenté comme étant « une grave confusion, et qui peut équivaloir à une collusion avec des entreprises du secteur du sucre ». En effet, les représentants des travailleurs avancent que certains ex-officiers du ministère du Travail ont fait leur propre interprétation de la loi dans le passé, conduisant à l’absence de poursuites des entreprises du secteur sucre. Par ailleurs, après le rendez-vous d’hier après-midi devant la CCM, dans le cadre des négociations engagées en vue de la conclusion d’un nouveau “Collective Agreement” – où le JNP a officiellement annoncé à cette instance que l’intégralité des propositions patronales ont été rejetées –, un nouveau round de négociations est prévu la semaine prochaine. Cependant, à ce stade, aucune date précise n’a été arrêtée pour ces consultations entre la MSPA et le JNP.