Une flambée épidémique de grippe, de gastro-entérite et de conjonctivite est observée en ce début d’année dans les services de santé publique. Pas moins de 11 601 cas d’infections respiratoires aiguës et de grippe ont été répertoriés pendant la période du 25 janvier au 7 février dans les cinq hôpitaux régionaux et ceux de l’ENT (Ear, Nose and Throat) de Vacoas, Mahébourg et Souillac, sans compter les cas de gastro-entérite et de conjonctivite.
Pas moins de 1 182 cas de conjonctivite ont été traités dans les hôpitaux régionaux et dans celui de Moka (S. Bharati Eye Hospital) entre le 25 janvier et le 7 février. En cette période de grosses chaleurs et de pluies, 1 143 cas de gastro-entérite ont été diagnostiqués du 25 janvier au 7 février dans les cinq hôpitaux régionaux et dans ceux de Souillac, Montagne-Longue et Mahébourg.
En présence de symptômes de grippe, le ministère de la Santé conseille de se couvrir le nez et la bouche en toussant ou en éternuant pour éviter de contaminer les autres. Il vaut mieux aussi éviter la foule pour ne pas propager l’infection et se reposer chez soi. En cas de conjonctivite, il est recommandé de ne pas partager les gouttes prescrites pour les yeux avec d’autres personnes et de se faire examiner par un médecin. Les patients ne doivent pas se frotter les yeux et doivent éviter tout contact avec les personnes non infectées. De plus, le ministère de la Santé conseille à tout un chacun d’éviter de se toucher les yeux avec des mains non lavées, d’utiliser une serviette de toilette à usage personnel.
Par ailleurs, le ministère de la Santé recommande de faire bouillir l’eau avant de la consommer, de se laver les mains fréquemment avec de l’eau et du savon pendant 20 secondes avant de manger ou de préparer les repas après avoir été aux toilettes, avant et après avoir changé une couche, d’éviter de se toucher la bouche sans se laver les mains, de consommer des repas fraîchement cuisinés, de bien laver les fruits et les légumes, de ne pas consommer les fruits abîmés et ceux gisant par terre, de conserver les aliments à l’abri des insectes et de la poussière, de boire de l’eau potable régulièrement et de la soupe à volonté pour se réhydrater. En cas de gastro-entérite, les prestataires de services dans l’alimentation doivent s’abstenir de travailler. L’allaitement exclusif des nourrissons de 0-6 mois les protège contre la gastro-entérite.
En cas de symptômes persistants de ces infections saisonnières, il est recommandé de se faire examiner par un médecin dans le dispensaire ou à l’hôpital de sa région.