Le liquidateur d’Infinity BPO Jean Roger Boodhna, par le biais de son avoué Thierry Koenig, Senior Attorney, a déposé en Cour suprême la semaine dernière deux affidavits dans lesquels il demandait aux deux compagnies créancières d’Infinity BPO, Barclays Bank Leasing Co Ltd et Data Communications Ltd, de restituer l’argent que la compagnie leur a versé pour leurs services respectifs. Cela selon l’interprétation de l’Insolvency Act concernant les « voidables transactions » stipulant que l’argent payé aux créanciers dans une période de deux ans antérieure à la date de mise en liquidation d’une compagnie peut être restitué, sur ordre de la Cour, à la demande d’un liquidateur.