Le CCID a démarré une enquête sur le rôle de trois officiers de l’ADSU suite à l’arrestation dimanche de l’infirmier Keshawlall Basant Roi, 24 ans, en possession d’une boulette d’héroïne à l’hôpital Nehru. La drogue provient d’une mule sud-africaine, arrêtée à l’aéroport SSR et qui a été emmenée à Rose-Belle pour restituer la drogue. Or, pendant chaque étape, au moins deux policiers doivent accompagner la mule alors qu’un troisième est assigné comme sentinelle dans la salle.

Selon nos renseignements, l’étranger a passé un examen au scanneur, qui a révélé la présence de boulettes de drogue dans son estomac. Il a été mis au laxatif pour restituer la drogue.

« Quand une mule se rend aux toilettes, elle est accompagnée d’un infirmier et d’au moins un policier. Par la suite, ces derniers se dirigent dans une salle spéciale, où la selle est lavée pour récupérer les boulettes de drogue. Puis, la drogue est pesée et mise sous scellés en présence de la mule », explique une source à l’ADSU.

Sauf que le CCID tente d’établir de quelle façon Keshawlall Basant Roi a pu substituer une boulette de drogue sans qu’aucun policier s’en aperçoive. L’infirmier a gardé le suspense, car il n’a rien révélé à ce sujet.

Les enquêteurs souhaitent savoir les moindres déplacements des trois officiers de l’ADSU entre samedi et dimanche. Néanmoins, les enquêteurs n’écartent pas la possibilité que la mule ait pu cacher une boulette dans les toilettes. Le Police Headquarter a demandé au CCID de tirer au clair cette affaire.

C’est l’équipe du sergent St Mart de l’Anti Robbery Squad (ARS), qui a interpellé l’infirmier Basant Roi dimanche à l’hôpital Nehru. Les policiers ont obtenu des renseignements que cet habitant de Rose-Belle était en possession de drogue. Il a été soumis à une fouille corporelle où rien d’incriminant n’a été trouvé. La police a alors fouillé son sac dans lequel un gant jetable renfermait une certaine substance de couleur marron et soupçonnée d’être de la drogue. L’infirmier a déclaré : « Misie eroinn sa. Enn patian dan lasal 2-2 ki donn mwa sa. »

L’ARS a rencontré ce dernier âgé de 57 ans. Cet habitant de Mahébourg a nié cette allégation. Les policiers ont fouillé un tiroir à côté de son lit, où ils ont mis la main sur un colis contenant de la drogue.

À son tour, le patient a répondu : « Misie sa infirmie-la ki finn kit sa ar mwa e finn dir mwa gard sa. » Le quinquagénaire a nié la provenance de cette drogue. Keshawlall Basant Roi et lui ont été informés de leur arrestation alors que la drogue saisie, estimée à Rs 200 000, a été mise sous scellés. L’infirmier a été inculpé pour trafic de drogue au tribunal de Mahébourg hier alors que le patient sera lui aussi inculpé aussitôt que sa santé s’améliore.