La dernière enquête menée par la Banque de Maurice (BoM) en vue de déterminer les anticipations des opérateurs économiques concernant l’inflation a établi que, dans leur majorité, ces opérateurs s’attendent à un taux d’inflation inférieur à 4,5 % d’ici fin décembre 2015, et même fin juin 2016.
Selon les résultats de cette 27e édition de l’Inflation Expectations Survey (sondage touchant une cinquantaine d’opérateurs du secteur financier aussi bien que de l’économie réelle), 87,5 % des sondés estiment que le taux d’inflation pour cette année ne dépassera pas 4,5 %. Seulement 10,4 % des participants ont annoncé un taux variant entre 4,5 % et 6,5 % alors que 2,1 % pensent que l’inflation sera supérieure à 6,5 %. Pour la période se terminant au 30 juin 2016, 77,1 % des sondés anticipent un taux inférieur à 4,5 % alors que 16,7 % ont indiqué que le taux varierait dans la fourchette de 4,5 % à 6,5 %, et 6,2 % ont répondu que le taux sera plus élevé que 6,5 %.
Mené en mai 2015, ce sondage a établi que pour plus de trois quarts (77 %) des chefs d’entreprise interrogées, les prix vont grimper au cours des 12 prochains mois. Ceux qui pensent que les prix vont chuter sont au nombre de 8,3 %, le reste prévoyant une stabilisation. L’enquête de conjoncture a également révélé que 77 % des sondés ont trouvé que les prix des biens et services ont augmenté au cours des douze mois se terminant en mai 2015. Ils étaient 12,5 % à faire état d’une baisse des prix, les autres 10,4 % ayant constaté une stabilisation. Répondant à une question concernant les principales sources d’inflation à Maurice, 43,8 % des participants ont déclaré que les facteurs exogènes et les changements dans le taux de change de la roupie ont été à la basse de la montée des prix.