La Bourse de Maurice s’est vue attribuer la première place des bourses africaines pour la qualité de son site web par InvestinginAfrica.net, une publication en ligne dirigée par Coffee Junkie, ancien partenaire de la société Kivuno Capital Management.
InvestinginAfrica.net a évalué les différentes bourses des valeurs africaines sous une dizaine de critères dont les informations sur les compagnies cotées, la mise à jour quotidienne des données sur les transactions enregistrées et l’évolution des cours de chaque valeur, les étapes à suivre pour ouvrir un compte chez les courtiers, la publication systématique des résultats financiers des sociétés, la facilité de navigation sur le site web et le côté attractif du site en question.
« The Stock Exchange of Mauritius’ website has it all, scoring a passing grade in each of the ten categories », annonce Coffee Junkie dans ses observations sur les performances des différentes bourses. Le site web de la SEM a devancé ceux du Nairobi Securities Exchange, du Nigeria Stock Exchange et du Rwanda Stock Exchange. L’auteur de l’étude relève que le site web de la Bourse de Nairobi contient une mine d’informations et une brochette de rapports financiers mais manque un peu de clarté. La bourse nigériane a réalisé un très bon score mais a encore des efforts à faire au niveau de la compilation des résultats des sociétés cotées. Quant à la bourse rwandaise encore naissante, elle a créé un très bon site web, selon Coffee Junkie, mais doit maintenant démontrer une certaine consistance dans la publication des rapports financiers.
« Un site web joue le rôle de fenêtre sur le monde pour une Bourse des valeurs », souligne le gestionnaire de portefeuille. « It is where potential investors will form their impressions of a country’s investment climage. A website that fails to convey professionalism, security and transparency will likely also fail to attract new investors », ajoute-t-il.
Du côté de la Bourse de Maurice, on se réjouit de cette distinction attribuée par InvestinginAfrica.net qui, selon un officiel, vient récompenser les efforts de la SEM portant sur le relooking de son site internet en octobre 2011. Plus user-friendly, le nouveau site web, tout en retenant les meilleurs éléments ou caractéristiques du précédent site, présente un contenu plus étoffé soutenu par une disposition graphique et des informations plus pointues sur les sociétés cotées qui ne peuvent que faciliter la tâche des investisseurs.
Le site contient des données sur chacune des valeurs inscrites sur le marché officiel ainsi que sur le Development and Enterprise Market (DEM). Il offre la possibilité d’une recherche interactive sur l’évolution des cours des différentes valeurs et une formation en ligne à tous ceux s’intéressant à la chose boursière.
Selon la SEM, il y aurait actuellement un peu plus de 60 000 comptes en actions ouverts au niveau de la Central Depository & Settlement Co Ltd (CDS), qui assure le règlement des transactions boursières. La SEM souhaite accroître ce nombre avec sa campagne visant à « Faire de Maurice une nation d’actionnaires » avec un objectif de 100 000 actionnaires dans les prochaines années. Les données sur le marché boursier mauricien sont aussi disponibles sur les sites web des data vendors tels Financial Times, Bloomberg et Thompson-Reuters.